La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Gyrdir Eliasson

Ouvrages chroniqués

La Fenêtre au Sud
de Gyrdir Eliasson
2020
Gyrdir Eliasson est-il écrivain de la nature ou écrivain de la solitude ? Certainement des deux. Il mêle ainsi les thèmes et les joue à l’unisson, privilégiant les tons graves, souvent mélancoliques. Il s’emploie à ne pincer qu’une seule corde, exacerbant jusqu’à la rupture la tension qu’elle génère. Ses fjords, ses forêts, leurs lumières, sont d’une beauté à couper le souffle. Et ses narrateurs, reclus volontaires, vont être happés par tous ces verts, tous ces bleus, toutes les saisons. Jusqu’à… ? Écrire qu’il ne se passe rien dans ses récits serait un brin excessif. Des hommes, des...
Dominique Aussenac
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216
Au bord de la Sandá
de Gyrdir Eliasson
2019
D’une écriture dépouillée, aussi incisive que libératrice de silences, Gyrdir Eliasson décrit la retraite d’un peintre en pleine nature. Si tous les écrivains scandinaves n’écrivent pas systématiquement des thrillers à succès et autres polars très noirs, violents et sadiques, leurs écrits sont souvent porteurs d’une sombre mélancolie que l‘on attribue parfois abusivement à l’absence de lumière, une nature hostile et à un vieux fond de puritanisme très très austère. Le récit d’Au bord de la Sandá se déroule tout au long d’un été jusqu’à l’arrivée des premières neiges d’un automne finissant, dans une zone de villégiature sur un sommet boisé : un camping reculé au milieu d’une nature idyllique. En contrebas, telle une...
Dominique Aussenac
avril 2019
Le Matricule des Anges n°202