La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Israël Horovitz

Ouvrages chroniqués

John a disparu et autres pièces courtes
de Israël Horovitz
2005
Avec plus de cinquante pièces à son répertoire, Israël Horovitz est le dramaturge américain contemporain le plus joué en France. Grand amateur de textes courts, ce dernier recueil nous en fait découvrir quatre nouveaux. John a disparu et Sécurité sont de facture classique. Ce sont les pièces les plus tranchantes, en prise avec l’actualité. « Après les attaques du 11 septembre, explique Horovitz, j’ai été frappé par la facilité que nous avons, nous les vivants, à idéaliser les morts. En lisant les nécrologies des morts dans le journal, chacune des 3 000 victimes semblait avoir été une...
Laurence Cazaux
juin 2005
Le Matricule des Anges n°64
Trois semaines après le paradis
de Israël Horovitz
2001
Ce monologue bilingue (anglais et français) est plus un témoignage qu’un écrit de théâtre. L’écriture, simple et sobre, y est comme un acte de survie. L’écrivain tente d’échapper à une « dépression de fin du monde », suite aux événements du 11 septembre 2001. Ce texte est à part dans l’œuvre, immense, d’Horovitz (plus de soixante pièces traduites dans une trentaine de langues et jouées dans le monde entier). Le dramaturge habite juste à côté du World Trade Center. Il est en train de boire un café et de profiter des « dernières secondes de Paradis », lorsqu’il entend le premier avion...
Laurence Cazaux
novembre 2002
Le Matricule des Anges n°41