La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur James Agee

A propos

Agee rédempteur Entre compte rendu et hymne à la vie, ce livre explore l’enfer quotidien des métayers de l’Alabama. À la limite de l’obsession. En 1936, aux lendemains de la Grande Dépression, le magazine new-yorkais Fortune charge l’écrivain américain James Agee (1906-1955) de réaliser un reportage sur les conditions de vie des paysans pauvres dans le sud de son pays. Pendant six semaines, assisté de son ami photographe Walker Evans (qui deviendra l’un des photographes les plus célèbres du XXe siècle américain), il partage ainsi le quotidien de trois familles de métayers en Alabama, et accumule les notes. Lorsque Agee et son complice remettent leur copie, le reportage est dix fois trop long. Il faudra donc en faire un livre, qui...
janvier 2008
Le Matricule des Anges n°89

Ouvrages chroniqués

Le Vagabond d’un nouveau monde
de James Agee
2010
Perte et disparition, deux expériences que l’Américain James Agee avait placées au cœur de son travail d’écriture. Annonçons d’emblée la couleur : c’est un livre absolument magnifique qu’Une mort dans la famille. James Agee, l’auteur, c’est avant tout, pour beaucoup, le reporter de Louons les grands hommes, immersion écrite et photographique (avec Walker Evans derrière l’objectif) dans le quotidien des journaliers de l’Alabama au temps de la Grande Dépression. Mais Agee c’est aussi une production éparse où l’on trouve des critiques de cinéma et des scénarios. Et donc quelques romans, dont celui-ci, abondamment autobiographique. Quand paraît le livre, en 1957, Agee est mort depuis deux ans. Il avait un...
Anthony Dufraisse
mars 2011
Le Matricule des Anges n°121
Une mort dans la famille
de James Agee
2010
Perte et disparition, deux expériences que l’Américain James Agee avait placées au cœur de son travail d’écriture. Annonçons d’emblée la couleur : c’est un livre absolument magnifique qu’Une mort dans la famille. James Agee, l’auteur, c’est avant tout, pour beaucoup, le reporter de Louons les grands hommes, immersion écrite et photographique (avec Walker Evans derrière l’objectif) dans le quotidien des journaliers de l’Alabama au temps de la Grande Dépression. Mais Agee c’est aussi une production éparse où l’on trouve des critiques de cinéma et des scénarios. Et donc quelques romans, dont celui-ci, abondamment autobiographique. Quand paraît le livre, en 1957, Agee est mort depuis deux ans. Il avait un...
Anthony Dufraisse
mars 2011
Le Matricule des Anges n°121