La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jean Guerreschi

Ouvrages chroniqués

Autres seins
de Jean Guerreschi
2007
Soixante-quatre autres variations d’un mammolâtre à l’érotique déculpabilisée. Les émois, les émerveillements et la verve débridée de Jean Guerreschi. Les seins allant par deux, rien d’étonnant à ce qu’un an après Seins, apparaisse d’Autres seins. Outre l’aspect anatomique et l’indispensable équilibre, c’est aussi que le sujet est inépuisable tant la position qu’il occupe à l’avant-scène est une constante invite à le découvrir et à le redécouvrir… Car comment être insensible à cette merveille d’innocence nue et de fragilité, à ce « bénitier de Dieu », à ces accélérateurs de passion, à ce foyer de sortilèges que sont les seins ? À l’instar de Jean Guerreschi, « l’amateur, le mateur, le laudateur de seins, le grand prêtre de la liberté...
Richard Blin
juin 2007
Le Matricule des Anges n°84
Seins
de Jean Guerreschi
2006
Qu’il s’offre au regard ou à la caresse, le mystère du sein reste entier. Deux livres, signés Jean Guerreschi et Jean-Luc Nancy, en font la source de leur amoureuse dévotion et de leur éloquence. Difficile d’imaginer matière première plus enchanteresse. Emblème de la féminité, organe du don et de la séduction, lieu de révélation et de béatitude, le sein n’est-il pas l’incarnation même du désir de forme de la matière ? De la présence nue, portée en avant, « partage d’âme et de corps qui n’est rien d’autre, au fond, que le surgissement ou le tressaillement du langage », dit Jean-Luc Nancy. Le sein, ce mot « insinuant, glissant, sensible dans une brève montée de la voix et vite éteint, laissé à sa naissance, à sa levée dans la parole ». C’est ce commencement, ce souffle, cette...
Richard Blin
mai 2006
Le Matricule des Anges n°73