La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jean-Michel Maulpoix

Ouvrages chroniqués

L' Hirondelle rouge
de Jean-Michel Maulpoix
2017
Ce qu’écrire est pour moi : une façon d’aimer et d’être un peu moins seul », disait le trop oublié Marcel Arland dans Proche du silence. Jean-Michel Maulpoix pourrait faire siens ces mots, lui dont le lyrisme mélancolique sait, dans une veine autobiographique, toucher la corde sensible. Clin d’œil à un tableau de Miró, l’hirondelle rouge du titre a ici le cœur qui saigne. C’est que le « vieux fils » confectionne, pour ses parents disparus, un récit en forme de garde-mémoire fragmenté. Non pas un requiem grandiloquent mais, à voix basse, « des paroles pour notre ici-bas ». Pas tant un...
Anthony Dufraisse
février 2017
Le Matricule des Anges n°180
La Poésie a mauvais genre
de Jean-Michel Maulpoix
2016
Si chacun porte en soi sa propre poésie, le rôle du poète est de garder vivante la relation entre les hommes et le monde, d’en faire le sésame d’une ouverture vers un sol ontologiquement plus riche. Au cœur d’un rapport triangulaire entre le sujet, la langue et le monde, la poésie, désormais, a mauvais genre. Un constat dont Jean-Michel Maulpoix a fait le titre de son dernier livre, un recueil d’essais et de portraits de poètes (Apollinaire, R.M. Rilke, Éluard, Benoît Conort, Christian Dotremont…). C’est que la poésie a perdu son aura, n’est plus l’institutrice de l’humanité qu’elle a pu être, le genre célébrant le Beau et le Bien, l’art qui voulait changer la vie. Une évolution qu’on voit se dessiner dans Habiter poétiquement le monde – titre qui fait écho au vers de Hölderlin dont...
Richard Blin
mai 2016
Le Matricule des Anges n°173
Adieux au poème
de Jean-Michel Maulpoix
2005
Voilà un titre retentissant, éclatant d’abdication, accolé à un écrit pourtant également revendicatif. Ainsi Jean-Michel Maulpoix, empruntant parfois à ses précédents essais critiques (dont Le Poète perplexe) et études biographiques, ose enfin crier franchement à la mort du poème, mais disons-le, à la mort du poème tel qu’il souhaite encore le lire. Entre autres attaché à Rimbaud, Baudelaire, Mallarmé, mais aussi à des contemporains comme Jaccottet, Bonnefoy ou Réda, auxquels il a consacré déjà d’imposants travaux, il dénonce la fin du lyrisme, de l’espérance, de la beauté dans le poème,...
Hélène Pelletier
juin 2005
Le Matricule des Anges n°64
Le Poète perplexe
de Jean-Michel Maulpoix
Depuis quinze ans, le poète Jean-Michel Maulpoix élabore une réflexion autour de la poésie. Mis radicalement à mal par les « modernes », le chant lyrique et la métaphore reviendraient selon lui -et selon ses voeux - dans le champ poétique contemporain. Avec Le Poète perplexe, le directeur de la revue Le Nouveau Recueil entrelace des courts textes aux registres différents. Si l’essai perd en unité, on ne se trouve toutefois pas dans une auberge espagnole. L’écrivain, en s’interrogeant sur la nature du poète, ne quitte pas des yeux l’aiguille d’une boussole qui indique son pôle...
Thierry Guichard
juin 2002
Le Matricule des Anges n°39
Chutes de pluie fine
de Jean-Michel Maulpoix
Depuis quinze ans, le poète Jean-Michel Maulpoix élabore une réflexion autour de la poésie. Mis radicalement à mal par les « modernes », le chant lyrique et la métaphore reviendraient selon lui -et selon ses voeux - dans le champ poétique contemporain. Avec Le Poète perplexe, le directeur de la revue Le Nouveau Recueil entrelace des courts textes aux registres différents. Si l’essai perd en unité, on ne se trouve toutefois pas dans une auberge espagnole. L’écrivain, en s’interrogeant sur la nature du poète, ne quitte pas des yeux l’aiguille d’une boussole qui indique son pôle...
Thierry Guichard
juin 2002
Le Matricule des Anges n°39