La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jean-Pierre Enjalbert

Ouvrages chroniqués

Les Indignitaires
de Jean-Pierre Enjalbert
2009
Un an après les quarantièmes rutilants de mai 68, Jean-Pierre Enjalbert nous livre un beau texte d’irrévérence. Dans ce deuxième roman de Jean-Pierre Enjalbert, tout le monde en prend pour son grade. Des intellectuels germano-pratins des sixties au Che, « sorte de mickey-mouse suprême, (…) saint laïc d’un parc d’attractions » en passant par « Aragon la gâteuse », des petits chefs aux grands leaders, et autres « masturbateurs » de micros, tout y passe. Un pilier de comptoir, qui se présente d’abord comme « Veterano » (en référence à l’alcool et à l’âge), déverse sa mémoire face à un scénariste venu l’interroger sur le passé de sa bande de copains, bande d’ « indignitaires » qui cultivaient...
Chloé Brendlé
juin 2009
Le Matricule des Anges n°104
Tableau vivant
de Jean-Pierre Enjalbert
2001
En homme qui a su vivre, Jean-Pierre Enjalbert excelle à peindre le plaisir comme la première des subversions. Cols blancs à l’esprit tiède s’abstenir. Et si l’un des premiers romans les plus enthousiasmants de la rentrée était l’oeuvre d’un retraité du monde, né en 1939, menant aujourd’hui une vie à l’écart, une vie d’écarts, loin de la course pailletée des jeunes shampouineurs et neuses qui font tête de gondole ? Et si un texte à l’éloquence voluptueuse, généreuse, tangente, un texte où l’entrejambe avalerait tout entregent, venait souffler un vent chaud, libre, sur un imaginaire aseptisé ? Roman des plaisirs, de la jouissance, de la liberté du coin de rues, Tableau vivant exhale un air d’un autre temps qui évoque et l’univers d’un...
Pierre Hild
septembre 2001
Le Matricule des Anges n°36