La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jean Toomer

Ouvrage chroniqué

Canne
de Jean Toomer
2016
Publié en 1923, le roman-phare de Jean Toomer nous plonge dans l’Amérique ségrégationniste, dérivant ici vers le mysticisme, sublimant là le réalisme. Fond et forme, c’est sans doute l’une des scènes les plus signifiantes de ce livre. Au moment de quitter un club de Chicago avec sa cavalière, Bona, une Blanche au « teint vermeil », Paul, jeune homme « foncé », revient sur ses pas pour s’adresser au portier. Au passage du couple, l’homme a eu un regard lourd de sous-entendus : « Vous vous trompez, mon vieux. Je suis revenu vous le dire, vous serrez la main, et vous dire que vous vous trompez. Qu’il va se produire quelque chose de beau. (…) Je suis revenu vous dire, mon vieux, que les visages de blancs sont des pétales de rose. Que les...
Anthony Dufraisse
mai 2017
Le Matricule des Anges n°183