La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jonathan Coe

A propos

La foi du réfractaire Ecrivain essentiel de l’avant-garde britannique des années 60, Bryan Stanley Johnson, qui se suicida à 40 ans, est l’auteur d’une œuvre atypique qui déroute par sa force innovante et la plasticité de son écriture. Une œuvre hantée par la quête obsessionnelle de la vérité et l’impossible réconciliation de la littérature et de la vie. Cinq mots pour en finir avec la vie, cinq mots écrits sur une carte accrochée à une bouteille de cognac abandonnée sur le bord de la baignoire où l’on retrouva son corps, le 13 novembre 1973. Cinq mots qui en vérité n’en forment qu’un : « Ceci est mon dernier...
mars 2010
Le Matricule des Anges n°111

Bibliographie

R.A.S Infirmière-Chef, Quidam, 2003 * Christie Marly règle ses comptes, Quidam, 2004 * Chalut, Quidam, 2007 * Albert Angelo, Quidam, 2009 * Les Malchanceux, Quidam, 2009
Sur B.S Johnson
* Ceci n’est pas une fiction de Vanessa Guignery, Presses universitaires Paris Sorbonne, 2009 * Histoire d’un éléphant fougueux de Jonathan Coe, Quidam, 2010
mars 2010
Le Matricule des Anges n°111

Drôle de couple

Quand un écrivain va à la rencontre d’un pair, c’est avant tout pour restituer la figure de l’artiste, s’intéresser à son geste créateur. Fasciné par la sincérité que dégage l’œuvre de B. S. Johnson, Jonathan Coe consacre une imposante biographie à cet éléphant fougueux, devenu pour lui une sorte de totem. Jonathan Coe n’est pas de ces écrivains qui se dérobent. En l’occurrence, en tant que...
mars 2010
Le Matricule des Anges n°111

Ouvrages chroniqués

La Vie très privée de Mr Sim
de Jonathan Coe
2011
Plaqué par sa femme à l’approche de la cinquantaine, Maxwell Sim se débat pour sortir d’une dépression avec le pire moyen qui soit : l’espoir. Cet être simple, à la retenue si britannique, aux circonvolutions mentales vite ramenées aux questions de convenance, antihéros parfait, est seul face à un père mutique, exilé pour préserver son secret, seul de créer un avatar pour dialoguer avec son ex-femme sur un site féminin, seul d’avoir ouvert une page Facebook – où ses amis virtuels ne l’accueillent pas au retour d’un voyage en Australie. Mais la vie très privée dont il est ici question...
Lucie Clair
mars 2011
Le Matricule des Anges n°121
Le Cercle fermé
de Jonathan Coe
2006
Romancier satirique, Jonathan Coe publie avec « Le Cercle fermé » une chronique désenchantée de l’Angleterre de Tony Blair. Jonathan Coe, né en 1961, s’est fait une spécialité de déchirer à belles dents les tragédies familiales et la vie publique anglaise. Il récidive avec Le Cercle fermé, second volet du diptyque commencé par Bienvenue au club. Si l’on sait que les héros récurrents ont atteint l’âge mûr, on devine que leurs immanquables idéaux de jeunesse vont être ici bafoués. Et que l’Angleterre de Tony Blair risque de se trouver aussi mal de la plume de Jonathan Coe que celle de Margaret Thatcher lors de Testament à l’anglaise, son premier roman. Le retour de Claire Newman dans « le cercle fermé » de...
Thierry Guinhut
mai 2006
Le Matricule des Anges n°73