La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Leonardo Sinisgalli

Ouvrages chroniqués

Au pas inégal des jours
de Leonardo Sinisgalli
2019
Incomparable scrutateur de la mémoire, Leonardo Sinisgalli (1908-1981) rappelle combien il faut payer son enfance d’années de solitude pour dessiner un cercle dont nous parviendrions à sentir le contour. Dans L’Âge de la lune (2007), Sinisgalli, élégiaque comme Sandro Penna sut l’être, écrivait : « Il reste peu de phrases,/les plus honteuses ont le goût/des ongles dans la bouche./Il reste dans la vie cette chaleur/qui nous suffoque, le temps/insensé entre deux étés  ». On pourrait appliquer à cet ensemble de quasi-poèmes en prose que sont les textes d’Au pas inégal des jours, écrit dans le contrecoup de la mort de sa mère (dès 1943), la même remarque. Nonobstant, peut-être, cette honte, toute disparue ici, il reste bien aux vingt-huit chapitres du livre cette saveur densifiée que la...
Emmanuel Laugier
septembre 2019
Le Matricule des Anges n°206
L' Âge de la lune
de Leonardo Sinisgalli
2008
Décédé en 1981, Leonardo Sinisgalli a laissé une œuvre bouleversante, qui a su allier la sobriété à la violence âpre du sentiment d’existence. L’Âge de la lune (1962) est le neuvième recueil traduit en français de Leonardo Sinisgalli, digne héritier d’Ungaretti et de Sandro Penna. Le premier à rassembler un important volume de courts textes en prose et de poèmes en vers. Son « livre le plus ouvert, le plus neuf, le plus élevé, selon ses commentateurs, un de ces livres symptomatiques qui enregistrent, jusque dans les résultats, un « cours nouveau » de la poésie, et lui confèrent une impulsion stimulante ». Il ne faut pourtant pas le séparer de Horor Vacui (Arfuyen, 1995), son journal, comparable à celui de Pavese ou d’Hopkins, ou...
Emmanuel Laugier
avril 2008
Le Matricule des Anges n°92
J’ai vu les muses
de Leonardo Sinisgalli
2007
Leonardo Sinisgalli (1908-1981) rassembla trois de ses livres les plus aboutis, un travail allant vers une épure quasi géométrique et sensuelle. C’est dans le deuxième livre, Champs élyséens (1937-1939), en référence à la terre de son enfance, la Basilicate, « l’ancienne Lucanie, (…) patrie d’Horace », « Sud non sicilien » de l’Italie que l’on trouve, en forme d’art poétique, le poème éponyme du volume lui-même : celui-ci donne toute l’ampleur, d’une ironie délicieuse, au sens que Sinisgalli entendait peut-être donner aux mots de la tribu : « Sur la colline,/ c’est sûr, j’ai vu les Muses/ Juchées dans le feuillage./ Oui, ce jour-là, j’ai vu les Muses/ Entre les feuilles larges des chênes,/ Qui mangeaient des glands et des baies./...
Emmanuel Laugier
mars 2007
Le Matricule des Anges n°81
Le Moineau et le lépreux
de Leonardo Sinisgalli
2004
Leonardo Sinisgalli est né en 1908, au cœur de la Basilicate, qu’il aimait appeler par son nom latin de Lucanie, la patrie d’Horace, région de bois, austère et rurale, à la lumière franche. Cette terre lui inspira presque tous ses livres, de l’exceptionnel carnet de notes Horor Vacui (Arfuyen, 1995), livre à placer aussi haut que le journal de Pavese Travailler fatigue, jusqu’à ce nouveau livre Le Moineau et le lépreux. Poète-ingénieur, en référence aussi à sa carrière professionnelle auprès des grandes firmes telles que Olivetti, Sinisgalli ne cessa de rapprocher les mécanismes de la...
Emmanuel Laugier
janvier 2005
Le Matricule des Anges n°59
Oubliettes
de Leonardo Sinisgalli
2003
Poète ingénieur, l’Italien Leonardo Sinisgalli (1908-1981) nous offre des vers instantanés : cadres et prises de vue incomparables. Oubliettes, le huitième livre traduit de Leonardo Sinisgalli, donne envie d’aller voir de plus près l’œuvre de ce poète dont l’essentiel de la mémoire fut marqué par « les paysages de son enfance en Basilicate, l’ancienne « Lucanie », (…) patrie d’Horace », « Sud non sicilien » de l’Italie selon les mots de l’un de ses fidèles traducteurs et commentateurs, Jean-Yves Masson. Proche d’Ungaretti par certains de ses thèmes (la douleur concentrée et presque pudiquement lovée dans l’ironie), mais aussi l’emploi restreint et sans chant de la langue, Oubliettes est le dernier livre publié (en...
Emmanuel Laugier
février 2004
Le Matricule des Anges n°50