La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Lily Tuck

Ouvrages chroniqués

La Probabilité du bonheur
de Lily Tuck
2014
Sous une forme kaléidoscopique, le troisième roman de l’Américaine Lily Tuck aborde le thème délicat du deuil. L’âme des civilisations se révèle sans doute par leur rapport spécifique à la mort. Dans ce domaine, nous ne faisons certainement que reproduire sous des formes désacralisées les rituels ancestraux. Même si elle ne se traduit plus en bruyantes lamentations, la veillée funèbre est toujours pratiquée mais avec un excès inverse de retenue et de sobriété. Les premières phrases du roman de Lily Tuck, l’auteur de Paraguay, témoignent de cette obligation de pudeur : « Sa main refroidit ; elle la tient quand même. Assise à son chevet elle ne pleure pas ». Nina veille le corps de son mari défunt...
Yves Le Gall
juillet 2014
Le Matricule des Anges n°155
Paraguay
de Lily Tuck
2010
L’Américaine Lily Tuck démonte les mécanismes par lesquels une courtisane s’est rendue complice du joug exercé par son amant, un dictateur paraguayen. 1854. Une jeune et blonde irlandaise monte à cheval dans les allées cavalières du Bois de Boulogne. Une plume de perroquet s’envole de son chapeau. Francisco Solano Lopez qui galopait derrière elle s’arrête. Par cette image un peu désuète, Lily Tuck dépeint la première rencontre du couple qui va marquer l’histoire du Paraguay dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Franco affichait comme seul objectif de « transformer le Paraguay pour le rendre à tout point semblable à la France ». Ce n’est pas le bilan que l’on retiendra de lui. Avant leur départ Franco a offert à Ella une jument grise...
Yves Le Gall
mars 2010
Le Matricule des Anges n°111