La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
ZA Loup à Loup 83570 Cotignac
tel ‭04 94 80 99 64‬
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Lutz Bassmann

Ouvrages chroniqués

Danse avec Nathan Golshem
de Lutz Bassmann
2011
Sur l’air occulte d’une fugue de mort, les amants déclassés de Lutz Bassmann jouent leur survie par le rite et la transe. On saura peu de chose de l’ennemi, ici. Il est à l’image de l’auteur, ainsi que Flaubert l’entendait : présent partout mais visible nulle part. Comme si l’œuvre trouvait sa légitimité dans la pure connaissance des gouffres. Le projet post-exotique, initié par Antoine Volodine autour d’une constellation d’hétéronymes parmi lesquels Lutz Bassmann, semble ainsi se désolidariser du rapport de causalité. Dans une humanité minée par le totalitarisme et la famine, l’Organisation oppose un contre-pouvoir au régime en place. Elle est la faction armée à laquelle appartient Nathan, celle pour qui il...
Benoît Legemble
mars 2012
Le Matricule des Anges n°131
Les Aigles puent
de Lutz Bassmann
2010
Les voix mêlées d’un auteur pluriel – Antoine Volodine – entonnent une symphonie discordante et funèbre pour un monde chaotique. Au seuil du troisième millénaire, les rares lecteurs seraient rassemblés en une sorte de confrérie mystérieuse et honnie, hantant des bibliothèques-catacombes et fouillant dans les gravats à la recherche de livres moisis et poussiéreux. L’un d’eux découvrirait, dans une vieille cantine rouillée, une quarantaine de volumes, rassemblés là des siècles auparavant, comme lorsque l’on jette une bouteille à la mer. Les auteurs porteraient des noms différents et quelque peu exotiques – Draeger, Volodine, Bassman, d’autres encore… – mais ils auraient en commun de décrire un univers bien différent...
Thierry Cecille
octobre 2010
Le Matricule des Anges n°117
Black Village
de Lutz Bassmann
2017
De tous les écrivains post-exotiques, aux côtés d’Antoine Volodine, de Manuela Draeger ou d’Elli Kronauer, Lutz Bassmann est certainement le plus sombre, celui dont la lecture, par excellence, ne laisse guère d’autre choix que d’ouvrir le gaz ou le pot de Nutella. Tout de tourments indicibles et traversés d’un sentiment d’inéluctable défaite, ses univers bouchés ne laissent pas passer plus de lumière que d’espoir. De fait, et comme son titre l’indique, il est à nouveau beaucoup question d’obscurité dans Black Village. Goodman, Myriam et Tassili, trois membres du Parti récemment décédés...
Yann Fastier
novembre 2017
Le Matricule des Anges n°188
Avec les moines-soldats
de Lutz Bassmann
2008
Verdier publie simultanément deux textes de Lutz Bassmann, nouvelle voix post-exotique. Chronique du temps à venir. Tout, chez Lutz Bassmann commence par un lieu. De préférence un lieu condamné ou un lieu déserté. Rien de moins étonnant a priori : l’auteur, guerillero urbain, insurgé, « combattant et écrivain » est réputé d’après le communiqué de presse sibyllin des éditions Verdier, poursuivre une existence « dans l’emprisonnement à perpétuité d’une cellule d’un quartier de haute sécurité ». Décrit comme un auteur « à mi-chemin entre fiction et réalité », Lutz Bassmann apparaît nommément dans l’une de ses propres nouvelles, aux côtés de Manuela Draeger ou encore Elli Kronauer, deux voix du...
Etienne Leterrier-Grimal
mai 2008
Le Matricule des Anges n°93
Haïkus de prison
de Lutz Bassmann
2008
Verdier publie simultanément deux textes de Lutz Bassmann, nouvelle voix post-exotique. Chronique du temps à venir. Tout, chez Lutz Bassmann commence par un lieu. De préférence un lieu condamné ou un lieu déserté. Rien de moins étonnant a priori : l’auteur, guerillero urbain, insurgé, « combattant et écrivain » est réputé d’après le communiqué de presse sibyllin des éditions Verdier, poursuivre une existence « dans l’emprisonnement à perpétuité d’une cellule d’un quartier de haute sécurité ». Décrit comme un auteur « à mi-chemin entre fiction et réalité », Lutz Bassmann apparaît nommément dans l’une de ses propres nouvelles, aux côtés de Manuela Draeger ou encore Elli Kronauer, deux voix du...
Etienne Leterrier-Grimal
mai 2008
Le Matricule des Anges n°93