La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Mario Scalesi

A propos

La lyre du souffrant Mis au ban parce que physiquement diminué, Mario Scalesi est sans doute le plus grand poète français oublié. La figure du poète-misère n’étonne plus guère, même si son orbe attire encore les âmes meubles. Pourtant le modèle a été multiple, varié, sans cesse réinventé par des êtres toujours plus maladroits, toujours plus malchanceux, toujours plus obstinés dans leur débine. Ici Léon Deubel, là André de Richaud, ils sont aussi nombreux que les emmerdements, moins que les inspecteurs des contributions directes. Et puis il y a les poètes maudits dont la figure imprécise tente de rassembler ceux qui sombrent dans la folie, sont assassinés, se suicident, proies de démons personnels ou de passions...
septembre 2017
Le Matricule des Anges n°186