La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Maurice Blanchard

A propos

Le mur de la honte L’œuvre de Maurice Blanchard (1890-1960) n’étant toujours pas entrée dans les crânes, le bourrage serait-il nécessaire ?. Il y a quelque incongruité à saluer encore Maurice Blanchard. D’abord parce qu’on aurait dû depuis bien longtemps lui accorder une place ferme, définitive et éminente. Ensuite, et surtout, parce que notre époque n’est sans doute pas faite pour le recevoir et pour l’entendre. Tandis qu’on se dandine par les rues avec des attitudes « rebelles » mais si, mais si, et le mot lui-même tatoué au cul, paillettes sur jeans puisque les pipoles et tutti compoti composent officiellement la ligue officielle des rétifs au système, puisque l’ultime grâce est de paraître réticent aux valeurs communes...
novembre 2006
Le Matricule des Anges n°78

Ouvrages chroniqués

Danser sur la corde
de Maurice Blanchard
Poète d’inspiration surréaliste et constructeur d’avions, Maurice Blanchard a rédigé entre 1942 et 1946 un journal où gronde sa voix pleine de colère. On n’aborde pas le journal de Maurice Blanchard sans un vertige. Sous une impressionnante couverture noire, les 700 pages de Danser sur la corde attendaient depuis cinquante ans l’occasion de libérer une terrible charge d’imprécations. Le 3 novembre 1942, en plein cœur de la « vacherie cannibalesque », Maurice Blanchard (1890-1960) entreprend son journal. « J’ai peu de travail, j’ai un bureau silencieux et bien chauffé, une grande fenêtre de laquelle je vois le quart de la sphère céleste. Alors j’écris mon journal, j’écris des poèmes ». Dans ses carnets, il note les souvenirs d’une...
Éric Dussert
septembre 1995
Le Matricule des Anges n°13
Danser sur la corde, Journal 1942-1946
de Maurice Blanchard
Poète d’inspiration surréaliste et constructeur d’avions, Maurice Blanchard a rédigé entre 1942 et 1946 un journal où gronde sa voix pleine de colère. On n’aborde pas le journal de Maurice Blanchard sans un vertige. Sous une impressionnante couverture noire, les 700 pages de Danser sur la corde attendaient depuis cinquante ans l’occasion de libérer une terrible charge d’imprécations. Le 3 novembre 1942, en plein cœur de la « vacherie cannibalesque », Maurice Blanchard (1890-1960) entreprend son journal. « J’ai peu de travail, j’ai un bureau silencieux et bien chauffé, une grande fenêtre de laquelle je vois le quart de la sphère céleste. Alors j’écris mon journal, j’écris des poèmes ». Dans ses carnets, il note les souvenirs d’une...
Éric Dussert
septembre 1995
Le Matricule des Anges n°13