La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Maurice Roche

Ouvrages chroniqués

Loulou Hebdo
de Maurice Roche
2007
Il est rare qu’un écrivain s’adonne, seul, au journalisme. Cela arrive parfois et les exemples sont fameux : Daniel Defoe et The Review, Alexandre Dumas et le Monte-Christo, Alphonse Karr et Les Guêpes, Henri de Rochefort et La Lanterne, etc. Gage d’indépendance, cet isolement est souvent le lot de ceux qui souhaitent parler librement de choses qui fâchent. Plus rare encore, on découvre aujourd’hui avec l’édition de Loulou Hebdo, l’hebdomadaire inédit de Maurice Roche, un cas exceptionnel de journal monorédactionnel à usage domestique, et produit à un exemplaire unique… Maurice Roche...
Éric Dussert
juillet 2007
Le Matricule des Anges n°85
Circus
de Maurice Roche
1972
Au prix d’un exercice de haute voltige un peu déjanté, Brooke Stevens décrit une quête amoureuse et métaphysique dans le monde du cirque. Film magnifique, Freaks l’annonçait d’une certaine manière : le cirque à mi-chemin entre le sauvage et le policé occupe dans l’imaginaire une place particulière. S’il convie le magique, le merveilleux, le vertigineux, il reflète aussi nos angoisses, nos petitesses, peut-être même notre monstruosité ? Nous aide-t-il vraiment à surmonter le réel ? Oui, car sa fonction est cathartique. Mais que serait un cirque sans public ou avec un seul spectateur qui deviendrait au fil des numéros de plus en plus fou ? Peut-être un scénario de roman de Brooke Stevens. Un roman qui détournerait les...
Dominique Aussenac
février 2006
Le Matricule des Anges n°70
Grande humoresque opus 27
de Maurice Roche
Maurice Roche s’est éteint cet été. Figure de la littérature expérimentale, il a composé ses livres comme une farandole hirsute et macabre. Dans la catégorie des Irréductibles, Maurice Roche se pose un peu là. Pour reprendre la formule de José Corti, il n’a « Rien de commun ». Toute sa bibliographie, soit une trentaine d’ouvrages, repose sur le paradigme du livre comme espace de liberté. Et des libertés, il en a prises. La critique aussi qui place son œuvre quelque part -mais où ?- entre Tel quel et l’OuLiPo… Gare aux effets de mode. L’auteur de CodeX ou de Macabré ne s’est jamais imposé de contraintes telles que les a définies le groupe de Queneau, Perec et consorts. Maurice Roche a fourbi les siennes propres dans les thèmes...
Éric Dussert
janvier 1998
Le Matricule des Anges n°22
Pardonnez-moi mon fils
de Maurice Roche
1997
Maurice Roche s’est éteint cet été. Figure de la littérature expérimentale, il a composé ses livres comme une farandole hirsute et macabre. Dans la catégorie des Irréductibles, Maurice Roche se pose un peu là. Pour reprendre la formule de José Corti, il n’a « Rien de commun ». Toute sa bibliographie, soit une trentaine d’ouvrages, repose sur le paradigme du livre comme espace de liberté. Et des libertés, il en a prises. La critique aussi qui place son œuvre quelque part -mais où ?- entre Tel quel et l’OuLiPo… Gare aux effets de mode. L’auteur de CodeX ou de Macabré ne s’est jamais imposé de contraintes telles que les a définies le groupe de Queneau, Perec et consorts. Maurice Roche a fourbi les siennes propres dans les thèmes...
Éric Dussert
janvier 1998
Le Matricule des Anges n°22
Un petit rien-du-tout tout neuf plié dans une feuille de persil
de Maurice Roche
Maurice Roche s’est éteint cet été. Figure de la littérature expérimentale, il a composé ses livres comme une farandole hirsute et macabre. Dans la catégorie des Irréductibles, Maurice Roche se pose un peu là. Pour reprendre la formule de José Corti, il n’a « Rien de commun ». Toute sa bibliographie, soit une trentaine d’ouvrages, repose sur le paradigme du livre comme espace de liberté. Et des libertés, il en a prises. La critique aussi qui place son œuvre quelque part -mais où ?- entre Tel quel et l’OuLiPo… Gare aux effets de mode. L’auteur de CodeX ou de Macabré ne s’est jamais imposé de contraintes telles que les a définies le groupe de Queneau, Perec et consorts. Maurice Roche a fourbi les siennes propres dans les thèmes...
Éric Dussert
janvier 1998
Le Matricule des Anges n°22