La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Michèle Desbordes

Ouvrages chroniqués

Dans le temps qu’il marchait
de Michèle Desbordes
2004
Hölderlin célébra la liberté et la beauté du monde jusqu’à en perdre la raison. Deux livres évoquent son chemin d’eau, de terre et de silence. Contemporain de Beethoven, Friedrich Hölderlin est né en 1770. Après des études de théologie, il entre au séminaire de Tübingen où il aura pour condisciples Hegel et Schelling. C’est là qu’ils accueilleront avec enthousiasme la Révolution française et qu’il découvrira sa vocation poétique. En 1796, devenu précepteur chez le banquier Gontard, il tombe amoureux de la mère de ses élèves, Suzanne Gontard, qui a 26 ans comme lui, et qu’il immortalisera sous le nom de Diotima, dans Hypérion. Amour partagé mais impossible, qu’il essayera d’oublier en écrivant une tragédie, Empédocle. Puis vient...
Richard Blin
octobre 2004
Le Matricule des Anges n°57
La Robe bleue
de Michèle Desbordes
2003
Oublions un instant l’histoire, le mythe qui a tardivement tiré de l’oubli une artiste dont l’œuvre est encore aujourd’hui trop mal connue. Oublions Paul Claudel et Auguste Rodin, leurs noms qui étincellent comme des labels et font un écran derrière quoi a du mal à exister pour elle-même une femme prénommée Camille et qu’on voudrait connaître. Elle aurait pu et peut-être eût-il mieux valu s’appeler Honorine Dupont et être animée pareillement d’une soif d’absolu, un désir d’étreindre la vie, de sentir palpiter entre ses doigts la chair brute du monde. Elle aurait bien sûr été écrasée par...
Jean Laurenti
avril 2004
Le Matricule des Anges n°52
L' Habituée
de Michèle Desbordes
Au village de Saint-Phy, on n’a jamais accepté ces étrangers, si lointains, qui vivent comme cloisonnés, là-haut, à l’Habituée. Une maison accrochée à la falaise et battue par les vents où le colonel, sa femme et leurs trois filles, venus des Ardennes, se sont installés à la fin des années 20. Seule la narratrice aura été le témoin bienveillant des dernières années de leur vie, devinant les irrémédiables blessures de la guerre et les lourds secrets dans le silence de l’austère demeure, prêtant une oreille attentive aux récits de la vieille bonne, Adrienne, qui « continuera à raconter, à...
Maïa Bouteillet
mars 1997
Le Matricule des Anges n°19