La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Négar Djavadi

Ouvrages chroniqués

Arène
de Négar Djavadi
2020
après le très remarqué Désorientale, Négar Djavadi nous revient avec un thriller urbain Percutant. Arène s’inscrit dans le quartier parisien de la Cité Rouge, entre misère, trafics de drogue et règlements de comptes. Ici, on est bien loin des arrondissements luxueux qui rendent si célèbre la capitale. Pas de touristes qui traînent dans les rues, plutôt des « tunnels de contrariétés et de violences » que les habitants traversent au quotidien. Des générations d’immigrés, d’ouvriers et de sans-papiers s’y sont frottées, à sa saleté, à sa densité et à sa pauvreté. Parfois, et c’est rare, l’un d’entre eux parvient à en sortir. C’est le cas de Benjamin Grossmann, 35 ans, fraîchement nommé...
Camille Cloarec
octobre 2020
Le Matricule des Anges n°217
Désorientale
de Négar Djavadi
2016
Une femme se remémore son passé, entre menaces, exil et questions identitaires. Un premier roman sur le déracinement de Négar Djavadi. Tout homme a deux pays, le sien et la France », écrivait Thomas Jefferson au XVIIIe siècle. Cette affirmation n’a plus rien de vrai aujourd’hui, et ressemblerait même à une antiphrase. Dans son roman d’inspiration autobiographique, Négar Djavadi la rappelle pourtant. Née en 1969 en Iran dans une famille d’intellectuels opposée au Shah puis à Khomeiny, cette dernière arrive clandestinement en France à 11 ans. Désorientale revient sur son parcours marqué par la fuite et l’oubli. Roman de l’exil, construit sur le mode d’une vaste fresque familiale, il suit le parcours de Kimiâ, jeune femme...
Camille Cloarec
septembre 2016
Le Matricule des Anges n°176