La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Nicolas Goumilev

Ouvrage chroniqué

Poèmes
de Nicolas Goumilev
2003
Anti-symbolistes exaltés, ils ont payé au prix fort leur audace. De Khlebnikov à Goumilev, Serge Fauchereau offre un revigorant panorama de l’avant-garde russe. Nous n’avons pas appris à parler, mais à balbutier, et ce n’est qu’en écoutant le bruit croissant du temps, et blanchis par l’écume de sa crête, que nous avons trouvé l’usage de notre langue » : cette phrase bouleversante qu’Ossip Mandelstam, l’un des plus fidèles amis de Goumilev, énonça dans Le Bruit du temps en 1925, nul doute que l’on pourrait l’appliquer à l’ensemble des poètes de l’avant-garde russe que présente ici Serge Fauchereau. D’une part parce que chacun de ces poètes, c’est-à-dire Vélimir Khlebnikov, Alexis Kroutchenykh, Elena Gouro, Vassili Kamenski, Vladimir Maïakovski,...
Emmanuel Laugier
juillet 2003
Le Matricule des Anges n°45