La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Régine Robin

Ouvrage chroniqué

Le Deuil de l’origine
de Régine Robin
2003
À partir du traitement particulier qu’ont fait subir certains écrivains juifs à leur langue d’élection, Régine Robin en appelle au métissage. Une langue en trop, la langue en moins«  : c’est le sous-titre de cet essai, publié à l’origine en 1993 aux Presses de l’Université de Vincennes, consacré aux œuvres d’écrivains (en l’occurrence, Kafka, Celan, Freud, Canetti, Perec) dont l’origine juive joue un rôle fondamental dans leur écriture. Régine Robin, sociologue et romancière, s’appuie sur les textes et l’histoire familiale de chacun d’eux pour étayer son hypothèse de départ -la présence problématique d’un idiome perdu, le yiddish (sauf pour Canetti, le judéo-espagnol). La présence-absence de ce dialecte viendrait en effet...
Bertrand Serra
juillet 2003
Le Matricule des Anges n°45