La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Salim Jay

A propos

Le rêveur éveillé En un hymne unique au Maroc, les figures aimées du père et de la compagne se partagent une double parution, offrant l’occasion de rencontrer la langue vif argent de Salim Jay. Le pacte est scellé dès les premières années, l’enfance y est tout entière empêtrée, convoquée - l’amour filial offre les premières déchirures ou les suprêmes douceurs. Il suffit que s’y greffent les malentendus, les absences, les maltraitances pour que le rêve d’amour aux accords parfaits vacille ou se noie. Un jour, le tribut échoie à l’adulte rendu à lui-même, « c’est-à-dire à la capacité d’aimer ». Rescapé d’une enfance à l’ombre d’un père colérique et buveur, Salim Jay a fait de l’amour sa force et sa raison d’être. Victoire partagée, tout autant que la parution de la version...
mai 2008
Le Matricule des Anges n°93

Ouvrage chroniqué

Dictionnaire des romanciers algériens
de Salim Jay
2018
Essayiste et prosateur, Salim Jay publie une somme consacrée au roman algérien. Rattrapage… Le Dictionnaire des romanciers algériens de Salim Jay vient de paraître. Depuis la publication du Dictionnaire des auteurs marocains (Eddif-Paris-Méditarranée, 2005), on attendait que soit comblée cette lacune de notre savoir collectif. Mais gare ! La disponibilité en librairie, cette décomplexée possibilité de le lire n’en fait pas moins un livre dangereux : d’abord parce qu’on n’en sort plus dès lors qu’on l’ouvre, ensuite parce qu’il conduit à établir une liste des livres à lire valable pour les vingt prochaines années. Les plus humanistes d’entre nous, curieux et sensibles à toutes...
Éric Dussert
avril 2019
Le Matricule des Anges n°202