La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Santiago Gamboa

A propos

Voyage horizontal Dans un roman fusion, proche de l’autobiographie, Santiago Gamboa décrit la naissance d’un écrivain dans le Paris des clandestins. Une sombre odyssée éclairée par la fraternité et le sexe. Ulysse et son mythe voguent depuis des millénaires. Ils ont depuis belle lurette quitté les rives de la Méditerranée et sillonnent les mers et les océans du monde entier. En particulier les côtes de la latine Amérique. En témoignent deux ouvrages, l’un, crépusculaire et introspectif, écrit par l’Argentin Héctor Tizón, La Beauté du monde (Actes Sud), l’autre plus autobiographique, Le Syndrome d’Ulysse, que publie le Colombien Santiago Gamboa. Si le premier reprend le mythe à la lettre et évoque le retour au village d’un d’homme parti se perdre dans le monde, après une déception...
septembre 2007
Le Matricule des Anges n°86

Ouvrages chroniqués

Des hommes en noir
de Santiago Gamboa
2019
Sous couvert d’un polar rythmé, le romancier colombien livre la chronique de son pays aux prises avec une nouvelle guerre intérieure. Santiago Gamboa nous a habitués à mêler les registres littéraires, presque toujours avec une trame de roman noir, mais qui débordait largement ce cadre pour évoquer l’exil et les désordres du monde, de Jérusalem à l’Europe jusqu’à l’Inde, autant que l’histoire de son pays, la Colombie, notamment dans Retourner dans la vallée obscure ou Nécropolis 1209. Avec Des hommes en noir, on retrouve une veine sans doute plus proche de son premier roman, Perdre est une question de méthode, qui mettait en scène un duo constitué d’un policier gargantuesque et d’un journaliste pétri d’hémorroïdes et en...
Lionel Destremau
mai 2019
Le Matricule des Anges n°203
Esteban le héros
de Santiago Gamboa
2003
Polar, érotisme, politique : Santiago Gamboa se joue de la narration, prouvant que la littérature est bien le lieu de tous les possibles. Quelle malédiction a pu frapper la Colombie ? Est-ce le fait de porter le nom du découvreur officiel des Amériques, Colomb Cristobal ? Ce pays en « paix » détient depuis belle lurette le record mondial de morts par homicide. La situation actuelle, sanglante, chaotique (corruption, narcotrafiquants, guérilla, contre-guérilla paramilitaire, instabilité et assassinats politiques) ne reflète en fait que celles des siècles passés. On peut comprendre alors que le natif d’Aracataca, Gabriel García Márquez (prix Nobel en 1982), ait versé dans son réalisme quelques doigts de magie et...
Dominique Aussenac
septembre 2003
Le Matricule des Anges n°46