La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Terézia Mora

Ouvrages chroniqués

De rage et de douleur, le monstre
de Terézia Mora
2015
Un homme endeuillé parcourt l’Europe de l’Est pour enterrer les cendres de sa femme suicidée. Entre chant et contre-chant, la Hongroise Terézia Mora compose une puissante épopée du deuil. Cn vivant peut-il vivre avec un mort, son mort ? Une personne peut-elle cesser d’exister alors même qu’elle continue de vivre ? C’est l’histoire d’un vivant qui est un peu mort : Darius Kopp, terré chez lui et dans son chagrin, n’est plus que l’ombre de lui-même – l’homme né en RDA, installé à Berlin, fort de sa réussite professionnelle et de son couple avec Flora que décrivait Terézia Mora dans son précédent roman Der einzige Mann auf dem Kontinent (2009, non traduit). « La première année de notre mariage, résume-t-il a posteriori, nous l’avons pour ainsi dire passée à travers le monde...
Sophie Deltin
octobre 2015
Le Matricule des Anges n°167
Étrange matière
de Terézia Mora
2002
Hongroise germanophone, Terézia Mora se souvient du sombre morceau de lande qui l’a vu naître. Variations, en dix nouvelles, autour d’une ligne de fuite impossible. Une morne plaine marécageuse aux confins de l’Autriche et de la Hongrie. Une sentinelle. Une sentinelle sur la frontière. En équilibre sur la ligne de partage entre Est et Ouest, entre Orient et Occident. Lieu improbable, intemporel, exploré par Joseph Roth et Dino Buzzati. Tatares, hussards, chars soviétiques… L’histoire, au long des siècles, s’est nouée et dénouée ici. « Va savoir ce que tous ces peuples sont venus chercher ici. Cette région n’a rien de particulier, en tout cas rien de bon, les pierres, les marécages, tout est plein de pluie, de calcaire, de vase, d’insectes, rien dans...
Anne Riera
novembre 2002
Le Matricule des Anges n°41