La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Tiphaine Samoyault

Ouvrages chroniqués

Roland Barthes
de Tiphaine Samoyault
2015
Évitant l’écueil psychologique, Tiphaine Samoyault apporte une nouvelle cohérence à l’œuvre de Roland Barthes. Dresser la biographie d’un écrivain-démiurge tel que Barthes (dont on fête cette année le centenaire) est une opération délicate. Le geste doit-il être littéraire ou ne s’agit-t-il que d’éclairer les textes d’un autre, d’une poigne herméneutique ? La vie et le texte étant intimement intriqués, combien faut-il déplier et l’une et l’autre pour les expliquer mutuellement ? Cette mission impossible confiée au biographe, Tiphaine Samoyault l’accomplit d’une ambitieuse (720 pages) main de maîtresse. Ne se perdant pas dans les méandres psychologiques du penseur, ni ne stagnant à la pure surface...
juin 2015
Le Matricule des Anges n°164
Météorologie du rêve
de Tiphaine Samoyault
Le deuxième roman de Tiphaine Samoyault est fait d’aller-retour. De l’amour qui lie Garance et Merlin le reporter, de vingt ans son aîné, on remonte régulièrement à Mai 68 : Garance (comme l’auteur, prend soin de préciser la quatrième de couverture) est née au lendemain des événements auxquels Merlin participa. L’œuvre n’est pas qu’érudite. Certes, il y a la manie des références, Mallarmé d’emblée, Baudelaire en sous-titres, une guirlande de scènes de première rencontre en forme de groupement de textes, mais il y a aussi des évocations réussies, comme celles des ferveurs...
Gilles Magniont
septembre 2000
Le Matricule des Anges n°32