La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Tristan Egolf

A propos

Il était une fois en Amérique Un troisième roman, posthume, impose définitivement Tristan Egolf comme le plus grand incendiaire américain de son temps. Traditionnellement, les précautions à prendre en cas de probable naissance d’un mythe sont au nombre de deux. On se dispensera tout d’abord de crier au génie sans lui avoir sérieusement prêté l’oreille. Puis on évitera, a contrario, de se laisser imposer le silence par les clichés : la vérité ne se boude pas sous le prétexte simpliste qu’elle colle trop parfaitement avec la représentation commune. Or, Tristan Egolf, né en 1971, présente d’emblée les signes extérieurs du génie errant (guenilles, guitare, passeport américain, jolie gueule un peu cabossée, et manuscrit épais, raturé, une...
avril 2009
Le Matricule des Anges n°102