La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Valérie-Catherine Richez

Ouvrages chroniqués

Corps secrets
de Valérie-Catherine Richez
En un livre nocturne, la peintre et poétesse Valérie-Catherine Richez dessine des paysages inédits où un corps raconte ses assauts avec l’éclat du feu. On pourrait appeler les récits poétiques de Valérie-Catherine Richez « Hymnes à la nuit » tant celle-ci est la matière de chacun d’eux. Mais l’hymne suppose une parole ascendante, ou transcendante, révélée par la nuit et s’immortalisant en elle. Si ce lien existe dans ces textes, la notion de chant se substitue à un combat si âpre et chaotique que la musique semble dépassée par la violence des tableaux décrits. Il s’agit de visions nocturnes, où l’on chuchote, s’effraie, s’enivre de monstres multiples, de passages, d’apparitions. Difficile de décrire davantage ce qui se trame dans ces...
Marc Blanchet
novembre 2002
Le Matricule des Anges n°41
Petite Ame Illustration(s) de Valérie-Catherine Richez
de Valérie-Catherine Richez
Valérie-Catherine Richez écrit sans complaisance, avec une extrême lucidité qui pourtant ne bascule pas dans le pessimisme. L’auteur s’interroge sur l’Être, sur l’âme, non pas au sens religieux mais plutôt au sens métaphysique. Dans ce recueil, elle nous donne à lire des poèmes qui parlent de l’attention au monde, de l’attention à soi-même comme faisant partie du monde tout en gardant la conscience de notre « petitesse ». Les mots simples et justes portent profond en nous, touchent là où on s’interroge sur la vie et ses mystères. Le livre aborde le sujet de la mort non de façon tragique...
Corinne Robert
août 1999
Le Matricule des Anges n°27