La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Viet Thanh Nguyen

Ouvrages chroniqués

Les Réfugiés
de Viet Thanh Nguyen
2019
Plaidant pour les vaincus et les déracinés, le romancier Viet Thanh Nguyen réclame le respect des morts et espère l’apaisement des vivants. Il y a quarante-quatre ans Saigon passait aux mains du Viet-Cong. L’événement historique a pris plusieurs noms. Pour les communistes victorieux, c’est le « Jour de réunification ». Pour les Américains, c’est la « Chute de Saigon ». Pour les Vietnamiens qui luttaient aux côtés de ces derniers, c’est « le jour où nous avons perdu le pays », illustration du Vae victis obstinément infligé aux vaincus. Pour ces derniers, exilés aux USA ou dispersés à travers le monde, c’est un jour de deuil que ce 30 avril. Le romancier et essayiste Viet Thanh Nguyen est attaché à réveiller la mémoire de...
Éric Dussert
septembre 2019
Le Matricule des Anges n°206
Jamais rien ne meurt
de Viet Thanh Nguyen
2019
Plaidant pour les vaincus et les déracinés, le romancier Viet Thanh Nguyen réclame le respect des morts et espère l’apaisement des vivants. Il y a quarante-quatre ans Saigon passait aux mains du Viet-Cong. L’événement historique a pris plusieurs noms. Pour les communistes victorieux, c’est le « Jour de réunification ». Pour les Américains, c’est la « Chute de Saigon ». Pour les Vietnamiens qui luttaient aux côtés de ces derniers, c’est « le jour où nous avons perdu le pays », illustration du Vae victis obstinément infligé aux vaincus. Pour ces derniers, exilés aux USA ou dispersés à travers le monde, c’est un jour de deuil que ce 30 avril. Le romancier et essayiste Viet Thanh Nguyen est attaché à réveiller la mémoire de...
Éric Dussert
septembre 2019
Le Matricule des Anges n°206