La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Vincent Wackenheim

Ouvrages chroniqués

Joseph Kaspar Sattler ou la tentation de l’os
de Vincent Wackenheim
2016
Alors que s’ouvre l’exposition « L’Imaginaire macabre dans les arts graphiques » au Palais Rohan de Strasbourg, Vincent Wackenheim consacre une superbe monographie au graveur munichois Joseph Kaspar Sattler (1867-1931), auteur de l’une des plus étonnantes danses macabres modernes. Professeur un temps aux Beaux-Arts dans la capitale alsacienne, cet artiste passionné par les figures médiévales proposa en 1894 seize images sur le thème de la totendanz qu’il renouvelait. Intitulant ses planches avec assez d’esprit (« Piqûre de ver »), il s’inspira des imagiers médiévaux au point de passer...
Éric Dussert
juin 2016
Le Matricule des Anges n°174
La Perte d’une chance
de Vincent Wackenheim
2003
Interné à perpétuité, un homme écrit de bien étranges lettres. Ou comment terminer sa vie par le souvenir de poussins rôtis. Un désopilant récit de Vincent Wackenheim. La Perte d’une chance, deuxième livre de Vincent Wackenheim, propose 89 lettres -fictives, nous précise son auteur- d’un certain Maximilien Schnug. L’affaire pourrait s’arrêter là et ouvrir, pour ce bref récit épistolaire, tous les possibles. Mais La Perte d’une chance, comme d’ailleurs le Voyage en Allemagne (Deyrolle/Verdier, 1996), où se tissait déjà, sur le fond d’une relation entre un traducteur et un écrivain, les rapports complexes de la filiation et de la paternité, a un arrière-fond assez intrigant pour être, par l’auteur lui-même, relevé en une note finale de quelques...
Emmanuel Laugier
mai 2003
Le Matricule des Anges n°44
Le Voyage en Allemagne
de Vincent Wackenheim
En plaçant une citation tirée du Neveu de Wittgenstein de Thomas Bernhard en exergue de son premier roman (au côté de Kafka et Paulhan), Vincent Wackenheim place d’emblée son récit sous la figure de commandeur autrichien. Certes, il est plutôt question de l’Allemagne que de l’Autriche, mais on notera de nombreuses similitudes entre l’écrivain Arnold Köbler autour de qui tourne tout le roman et l’ermite de Salzbourg. Surtout, la phrase de Vincent Wackenheim épouse musicalement celle de Thomas Bernhard, avec ces sortes de ressassements qui viennent l’alimenter. On échappe donc, de par la...
Thierry Guichard
septembre 1996
Le Matricule des Anges n°17