La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Zahia Rahmani

Ouvrages chroniqués

France, récit d’une enfance
de Zahia Rahmani
2006
Avec Moze (Sabine Wespieser, 2003) Zahia Rahmani avait écrit un témoignage essentiel sur le destin tragique des harkis venus s’établir en France à la fin de la guerre d’Algérie. En s’interrogeant sur le suicide de son père, ancien combattant désormais sans patrie, elle avait dressé le tableau insoutenable d’un déracinement et d’une exclusion. France, récit d’une enfance poursuit ce questionnement. Cette fois, la narratrice plonge dans ses souvenirs et s’intéresse à la vie brisée de sa mère. Contrainte de suivre son mari, qui a pu s’enfuir des geôles algériennes, cette mère au foyer a dû,...
Franck Mannoni
septembre 2006
Le Matricule des Anges n°76
Moze
de Zahia Rahmani
2003
Née en 1962, Zahia Rahmani prend la parole volée à son père pour dénoncer le sort des harkis, "une espèce d’homme", répudiés et trahis. Un réquisitoire comme un cri de rage. Le 11 novembre 1991, Moze, un harki, se suicide dans un étang communal après avoir assisté aux cérémonies de commémoration de la Première Guerre mondiale. Courageusement, sa fille, Zahia Rahmani prend la plume pour témoigner d’une vie anéantie par la guerre d’Algérie et par l’attitude de l’État français envers ceux qui ont combattu pour lui. Honnis dans leur pays où ils sont considérés comme des traîtres, ignorés en France, les harkis ont dû vivre avec la honte. Moze fait partie de ces apatrides qui n’ont jamais obtenu ni justice ni reconnaissance : « Harki est sa peine, celle qui...
Franck Mannoni
mai 2003
Le Matricule des Anges n°44