La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Bouclard

Ouvrages chroniqués

La Grande Descente
de Roger Riffard
2021
Roger Riffart réédité, André Hardellet plébiscité : la littérature du peuple ne disparaît pas du paysage éditorial. À l’heure où l’on veut planter des verdures partout, la réédition des Jardiniers du bitume de Roger Riffard paraît couler de source. Ce livre de 1956 appartient à la très excellente récolte des éditions Julliard qui menaient alors la danse avec les éditions Denoël. Après Jacques Yonnet, Jean-Paul Clébert, André Vers ou Claude Seignolle, il était inévitable qu’on aborde enfin Roger Riffard, le plus discret des mâles de la bande des touche-à-tout de l’immédiat après-guerre (pour les filles il faudra attendre encore un peu). Riffard eut beau courir les cachets de caf-conc’ entre Anne...
Éric Dussert
juin 2021
Le Matricule des Anges n°224
Les Jardiniers du bitume
de Roger Riffard
2021
Roger Riffart réédité, André Hardellet plébiscité : la littérature du peuple ne disparaît pas du paysage éditorial. À l’heure où l’on veut planter des verdures partout, la réédition des Jardiniers du bitume de Roger Riffard paraît couler de source. Ce livre de 1956 appartient à la très excellente récolte des éditions Julliard qui menaient alors la danse avec les éditions Denoël. Après Jacques Yonnet, Jean-Paul Clébert, André Vers ou Claude Seignolle, il était inévitable qu’on aborde enfin Roger Riffard, le plus discret des mâles de la bande des touche-à-tout de l’immédiat après-guerre (pour les filles il faudra attendre encore un peu). Riffard eut beau courir les cachets de caf-conc’ entre Anne...
Éric Dussert
juin 2021
Le Matricule des Anges n°224