La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Grand os

Ouvrages chroniqués

Génial et génital
de Soth Polin
2017
Quatre nouvelles d’un Cambodgien au style aussi ironique qu’à fleur de peau, dépeignant sans apprêts les façons qu’a la frustration de se magnifier à travers l’humiliation consentie. Communiquer ! Communiquer à tout prix ! Même si communiquer, c’est ça : « Ce rien ! Ce vide ! » Qu’importe, communiquer bien, communiquer mieux ! Épuiser comme il faut les sujets les plus ineptes, les épuiser à fond et ne surtout rien dire d’important. Rien qui fâche, rien qui, justement, dise quelque chose. Que la communication ne rompe surtout pas la solitude et l’insatisfaction. Ou alors recevoir des ordres, n’importe lesquels ! Des ordres plutôt que rien ! Aller vider le pot de chambre de madame, faire de cette opération un délice pervers, s’y vautrer ! Ruminer de sombres pensées dans...
Guillaume Contré
novembre 2017
Le Matricule des Anges n°188
Têtes-de-lune Illustration(s) de Alain Moïse Arbib
de Dominique Poncet
Livre d’artiste ou livre singulier, Têtes-de-lune est le cinquième d’une maison d’édition « de littérature nerveuse, photographie de recherche ». En cela, l’association entre Dominique Poncet, écrivain, poète, directeur de la revue La Main de singe et Alain Moïse Arbib, le photographe, est exemplaire. Car Les Fables furtives, séries de poèmes verticaux de Dominique Poncet sont très nerveuses, rageuses, violentes même. La scatologie (très présente dans l’oeuvre de l’écrivain) et la sexualité se mêlent à une nature rimbaldienne où « Les fleurs (…) éblouissent ». Au coeur du livre, insérés...
Thierry Guichard
juin 2002
Le Matricule des Anges n°39