La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Lunatique

A propos

Nouveaux visages Soucieuses de fictions (romans, nouvelles) marquées par « l’intranquillité », les éditions Lunatique sont une excellente adresse pour les jeunes écrivains. Une singulière aventure. Derrière ce masque Pende qui fait office de logo et dont le sorcier se revêt, selon la tradition, pour aspirer la folie du malade, se cache Pascale Goze. « C’est une belle image du métier d’éditeur. Je ne suis pas lunatique, moi, mais les auteurs le sont. Je suis à leur service. » Pas lunatique ? Juste l’éditrice concède-t-elle un petit côté « sauvage et rock’n’roll ». Née en 1967 à Harfleur, en Normandie, cette diplômée en lexicologie aime les chemins plutôt détournés. « J’ai la bougeotte, et je ne suis jamais aussi bien qu’en dehors des sentiers battus ». Adepte de...
mai 2016
Le Matricule des Anges n°173

Ouvrages chroniqués

Je suis une usine
de Yves Le Manach
2016
Écrites il y a plus de quarante ans mais oubliées dans un tiroir par leur auteur, ces « histoires d’usine » trouvent finalement leur place dans une collection baptisée « Parler debout », qui se veut « édifiante », selon le terme de l’éditeur. Édifiants, ces textes largement autobiographiques le sont. Né en 1942, longtemps ouvrier ajusteur dans l’aéronautique puis ailleurs, Yves Le Manach parle en effet en connaissance de cause. D’expérience il sait, pour l’avoir ressenti au plus profond de sa chair, que le travail en usine est toxique. À force de répétitivité sous l’œil du chronomètre et...
Anthony Dufraisse
juillet 2017
Le Matricule des Anges n°185
Ma déconversion au judaïsme
de Benjamin Taïeb
2017
Ne pas toucher un interrupteur le samedi, trier les viandes selon que les animaux ont les pieds fourchus ou fendus, savoir quelle bénédiction faire si l’on voit une montagne, si l’on mange une prune… Pour qui n’est pas versé dans les pratiques religieuses, Ma (dé)conversion au judaïsme de Benjamin Taïeb a tout d’un récit de science-fiction. C’est que la religion lui « tombe dessus », alors qu’il n’est qu’un enfant. S’il porte un nom juif par son père, sa mère ne l’est pas, ce qui l’empêche de faire partie du « peuple élu ». Le narrateur suppose donc que « pour mettre fin à cette...
Virginie Mailles Viard
janvier 2017
Le Matricule des Anges n°179
Mon ami Junger
de toma e
2020
Son ami Junger est bien pratique. Il a toutes les utilités, à commencer par celle de sparring-partner de la centaine d’histoires qui composent ce tordant petit recueil du multicarte toma e, à la fois musicien, graphiste et écrivain. Payant de sa personne, il n’hésite d’ailleurs pas à se mettre en situation, de la plus ordinaire (« Nous prenons un café dans un café avec mon ami Junger ») à la plus incongrue (« Mon ami Junger s’est fait cloner  »), pour en extraire un même jus d’absurdité servi sans délayer en quelques lignes, rarement plus de deux pages. Nouveaux Laurel et Hardy, Je et...
Yann Fastier
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211
Protection rapprochée
de Fabien Maréchal
2017
Une situation de départ insolite : pour y installer une antenne de la police, l’Intérieur réquisitionne la cave d’un pavillon habité par un couple. Commence alors un engrenage que Fabien Maréchal huile à merveille. L’auteur, 45 ans et « pitre sur les bords », a l’esprit farceur. Ou plutôt c’est un esprit frappeur qui interpelle le lecteur sur la dérive du tout-sécuritaire. Le couple qu’il met en scène évolue dans une sorte de huis clos où l’étonnement le dispute à l’étouffement. Sous l’œil de Big Brother, l’enchaînement de saynètes désopilantes donne dans le burlesque chaplinien, servi...
novembre 2017
Le Matricule des Anges n°188

Auteurs