La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Parc

Ouvrages chroniqués

Amour, sévices et morgue
de Ahmed Zitouni
La réécriture inspirée d’un fait divers pour parler de soi, c’est le pari audacieux et réussi d’Ahmed Zitouni. Contre la banalisation de l’information. Ahmed Zitouni a choisi de relever un défi comme on peut en rêver : la réécriture d’un fait divers. Un livre contre un article de deux colonnes, la littérature contre la prose du quotidien. On ne sait si l’article est réel ou s’il est inventé par l’auteur mais pour accorder tout son sens au projet, on imagine que l’article relatant le meurtre par un homme d’origine algérienne d’une partie de sa famille puis son suicide est bien réel. Cet homme que l’écrivain rebaptise Malik est un immigré algérien, exilé en France après une enfance durant la colonisation, marié à une Française qui le...
Christophe Dabitch
septembre 1998
Le Matricule des Anges n°24
Dans la douceur du soir
de Alain Defossé
2004
Alain Defossé orchestre le dernier élan d’une quinquagénaire pour un éphèbe de 19 ans, dans la douleur d’un matin. Parmi les couples célèbres de la littérature, il en est un auquel reste attaché un sentiment de pudeur, peut-être parce qu’il touche un tabou encore ancré dans les mentalités modernes : Harold et Maude. À la relation amoureuse entre deux personnes d’âges différents (majeures et consentantes) demeure attachée une gêne, d’autant plus marquée que la femme s’avère l’aînée du couple. Alain Defossé (traducteur de John King ou d’American psycho de Bret Easton Ellis) revisite cette allégorie sur un ton similaire à l’original, en en atténuant la gouaille, mais en insistant sur le côté vieille...
Philippe Castells
mai 2004
Le Matricule des Anges n°53
La Main d’Hermès
de Nathalie-Noëlle Rimlinger
Sculpter, cela n’est pas peindre, ni encore moins écrire. Sculpter, c’est lutter contre la matière, jouer avec la vie. Marie-Noëlle Rimlinger tente ici d’écrire comme elle sculpte. Mais comment relever le défi lorsqu’au début du livre on pense qu’écrire, c’est avant tout réfléchir ? Sans doute faut-il traiter les mots comme de la glaise, asséner des aphorismes, sentences et maximes, écouter ses cauchemars « ventriloques ». « Pour un sculpteur, saisir a une autre portée… que pour un intellectuel ». Dès lors, le roman acquiert un côté brut, des mots les uns à côté des autres, dans une...
Franck Mannoni
mars 2000
Le Matricule des Anges n°30

Auteurs