La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Rafael de Surtis

Ouvrages chroniqués

De notoriété publique
de Matthieu Baumier
Catherine Flohic a été charmée par Philippe Djian. Coup sur coup, les éditions Flohic sortent deux gros livres sur l’auteur de 37°2 le matin. Le premier, Plans rapprochés, est un essai signé Catherine Moreau (255 pages, 135 FF), le second, Philippe Djian revisité, un livre d’entretiens avec la directrice de la maison d’édition (201 pages, 150 FF). L’iconographie très riche de ce dernier trace plus d’une piste de lecture du côté de grands Américains et accompagne une mise en page plus qu’élégante. Ce n’est pas un tombeau, c’est un écrin. Les éditions de l’Amourier font paraître une...
juillet 2000
Le Matricule des Anges n°31
La Forêt de signes
de Jean-René Lassalle
Les photographies argentiques de Magali Ballet laissent sans voix. Elles fascinent. Les fées qu’elles exacerbent, mènent au matériel et à l’onirique. Le plus merveilleux des merveilleux est capté, porteur d’effrois dans ces ombres et lumières de forêts, arbres, taillis limousins. Quid de la prise de vue ? Quid du traitement chimique de l’image ? Elles dévoilent tout en cachant. Hyper matérialité et sous naturalité. Une perception des origines du monde, un enchantement. Forcément, ces images ne peuvent qu’animer, réanimer l’écriture d’un René Pons. Il y voit Golaud et l’interpelle :...
Dominique Aussenac
mars 2009
Le Matricule des Anges n°101