La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Giovanni Angelini

Articles

Aventures en Afrique

de Gianni Celati
Carnets déroutes Il y a deux façons de voyager : l’exotisme facile ou la reconnaissance du divers. Gianni Celati aborde l’Afrique en chroniqueur éclairé. Tellement pris par la fringale des voyages, nous devenons, tous, le touriste de l’autre. Les premiers lieux à fuir sont les endroits où nous vivons, et l’on préfère une promiscuité d’ailleurs à nos espaces policés. Lubies des riches, d’occidentaux nantis. Les neuf carnets qui composent ce livre nous détaillent les déboires, les surprises, les angoisses de deux Européens qui s’enfoncent dans le continent noir. La feuille de route prévoyait un documentaire sur la médecine traditionnelle des Dogons mais en Afrique, plus qu’ailleurs, les voies toutes tracées bifurquent facilement vers les...
octobre 2003
Le Matricule des Anges n°47

Le Mur de la terre

de Giorgio Caproni

La terre infernale

Figure majeure de la poésie italienne, Giorgio Caproni explore avec une grave ironie les profondeurs de l’âme en traquant sans relâche l’absurde et l’absence. C’est violoniste que Giorgio Caproni (1912-1990) aurait voulu être : la vie en a décidé autrement et par défaut il s’est fait poète. Mais si la poésie est, aussi, de la philosophie mise en musique, il faut reconnaître qu’il a atteint son but. Parfois grâce, parfois amertume, tendresses de desperado céliniennes (il a traduit Mort à crédit), convalescences éphémères, éclairs… le havresac...
septembre 2002
Le Matricule des Anges n°40