La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Arts et lettres

Les articles

La Cochenille, de la teinture à la peinture

Une histoire matérielle de la couleur
de Georges Roque
Une autre histoire de l'art L’essayiste Georges Roque raconte ce que la peinture doit à un insecte : la cochenille. Épopée du rouge. L’on ne pense pas assez que du pinceau au tableau, en passant par la palette, les couleurs ne tombent pas du ciel. Il faut en découvrir la source, puis les fabriquer. Sur leurs parois, les hommes de la Préhistoire usaient de terres ocre ou rougeâtres, de noir charbon de bois. Pline l’Ancien témoigne que depuis l’Antiquité l’on broyait des minéraux, des plantes, des mollusques, en particulier le murex, un coquillage qui permit la diffusion de l’impériale pourpre de Tyr, fort chère et prestigieuse. Mais à l’aube de la Renaissance un minuscule insecte a su révolutionner l’histoire de...
juillet 2021
Le Matricule des Anges n°225

Coréennes

de Chris Marker

Visages de Corée

Quand Chris Marker explorait avec délicatesse le pays du matin calme. Réédition du fac-similé de Coréennes, « ciné-essai » publié au Seuil en 1959. En 1958, une délégation française de journalistes, cinéastes et intellectuels atterrissait à Pyongyang, après une brève escale à Moscou. Parmi eux, marqués par leur passé de résistants, engagés ou proches du Parti communiste français, Armand Gatti, Jean-Claude Bonnardot, Francis Lemarque, Claude Lanzmann et Chris Marker. Cinq ans après une guerre vaine et meurtrière (3 millions de morts,...
novembre 2018
Le Matricule des Anges n°198

Les Marocains

de Leila Alaoui

Les Marocains de Leila Alaoui

Fauchée, à seulement 33 ans. C’était en 2016 : la photographe et vidéaste franco-marocaine Leila Alaoui était mortellement blessée dans un attentat au Burkina. Elle faisait alors un reportage à Ouagadougou pour le compte d’Amnesty International. Restent ses photos et notamment cette série de portraits réalisés entre 2010 et 2014, intitulée Les Marocains, en lointain écho aux Américains de...
octobre 2018
Le Matricule des Anges n°197

L' Oeil du monde : Images de la fenêtre dans la litérature et la peinture occidentales

de Pascal Dethurens

L’art est une fenêtre

La fenêtre montre, ouvre, signifie et fait littéralement entrer le regard dans l’œuvre. Un art auquel Pascal Dethurens, au fil d’un parcours littéraire et pictural, rend tout son sens. Ouverture sur l’air et la lumière, œil de la maison, la fenêtre, avec son cadre et son appel à la vue, est à l’origine d’une peinture et d’une littérature « où palpite le sensible, où se rapproche le vivant ». Mais, selon ce qu’elle cache ou dévoile du réel, la fenêtre peut devenir un langage que Pascal Dethurens décode et illustre dans L’Œil du monde. « Il m’est impossible de considérer un...
mai 2018
Le Matricule des Anges n°193

Ninfa profunda : Essai sur le drapé-tourmente

de Georges Didi-Huberman

Boucles de vagues

Des tourmentes et des tourments, des rythmes et des métamorphoses doublés de leur mise en œuvre picturale, voila le substrat du style hugolien et de sa poétisation tous azimuts. Au départ il y a, aux environs de 1890, à Florence, le jeune Aby Warburg (1866-1929) faisant une étude sur Botticelli, en rapport avec la « survivance » de l’Antiquité. Une « survivance » dont il va détecter la présence dans la figure mouvante et drapée de la Nymphe – qu’il nomme « Ninfa » –, de la « jeune fille au pas léger », aux cheveux dénoués et à la robe gonflée par le vent. C’est cette...
juillet 2017
Le Matricule des Anges n°185