La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Amaury da Cunha

Ouvrages chroniqués

Fond de l’œil
de Amaury da Cunha
2015
Ressentir les images, c’est le quotidien d’Amaury da Cunha. Et ce mot, quotidien, peut s’entendre à plusieurs titres. Aux lecteurs du Monde ce nom n’est pas totalement inconnu en effet. Ce presque quadra travaille au service photo du journal. Mais il écrit aussi, preuve en est ce recueil de fragments, de brèves notations, sous-titré « petites histoires de photographies ». Quelle motivation anime ici celui qui dit photographier pour « faire entrer de la vie dans l’objectif »  ? Dire comment on vit les images, comment elles vivent en nous, malgré nous parfois ; comment elles nous traversent...
Anthony Dufraisse
juin 2015
Le Matricule des Anges n°164
Basse lumière
de Amaury da Cunha
2018
Bien réelles ou mentales, vécues ou fantasmées, les images sont des pelotes de nerfs, des écheveaux d’émotions contrastées. Et souvent d’ailleurs pelotes d’épingles, qui piquent au cœur, qui piquent les yeux. « Certaines images continuent longtemps de vous hanter », écrit le photographe Amaury da Cunha qui dialogue ici avec ses visions : souvenirs d’images parfois, parfois images de souvenirs, toujours morceaux d’espace-temps. Sous nos yeux, il feuillette son album intérieur, arpente sa chambre noire. Noires comme les ombres qui tricotent la lumière, « cette sorte de langage qui nous...
Anthony Dufraisse
octobre 2018
Le Matricule des Anges n°197