La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Annie Cohen

A propos

Le murmure des errants D’un livre l’autre, Annie Cohen brosse le portrait oblique d’une femme gouvernée par un seul impératif : dire sa perméabilité au monde, à l’Autre de la déshérence. Annie Cohen jouit de ce précieux privilège, non pas tant d’être elle-même et l’autre du miroir que de pouvoir, selon une éthique soutenue, saisir chez autrui une aspérité, un trait, quelque parole en son ressac. Ce qui toujours sera cause de son désir d’écrire. Peinture, prose, poésie et charité, elle s’ouvre volontiers à l’« inconnu qui passe », à l’« imprévu qui se montre » et se dérobe. Que ce soit devant le bureau de François Mitterrand dont, après « douze séances de pose échelonnées sur trois ans », elle façonna l’étrange Histoire d’un portrait (Actes Sud, 1992), face à un homme en...
mai 2010
Le Matricule des Anges n°113

Ouvrages chroniqués

L' Alfa Roméo
de Annie Cohen
2009
Un événement apparemment anodin, trois fois rien, suffit parfois à déclencher l’inspiration. Les mains s’animent alors, s’agitent, provoquant une espèce d’« enfer du côté des stylos ». Dans L’Alfa Romeo, cet événement revêt la forme d’une « liquidation ». Quelques heures seulement après avoir déposé un manuscrit chez son éditeur, la narratrice de ce bref récit conduit une « pauvre tire de 120 000 kilomètres » au purgatoire : un garage de Gentilly. Or, bien qu’elle avoue être dans l’incapacité de « différencier une Clio d’une R5, une 306 d’une Ford Fiesta », cette dernière ne pourra pas se...
Jérôme Goude
février 2009
Le Matricule des Anges n°100
Géographie des origines
de Annie Cohen
2007
Pour une kyrielle d’écrivaillons, écrire sur soi se limite à la résolution d’une équation sans inconnue. À mille lieux de cette candide et non moins fallacieuse transparence à soi, Annie Cohen flirte avec le « trou du souvenir » en élaborant une œuvre dans laquelle le geste autobiographique est l’objet d’une réécriture constante. Géographie des origines est le nouvel espace où s’articule cette inclinaison : maintes références à des textes antérieurs y sont insérées sous forme d’autocitations. Géographie des origines, comme Le Marabout de Blida (Actes Sud, 1996) et le petit fragment...
Jérôme Goude
avril 2007
Le Matricule des Anges n°82