La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Ascanio Celestini

Ouvrages chroniqués

Discours à la Nation
de Ascanio Celestini
2014
Dans un monde aussi mondialisé que re-féodalisé, l’Italien Ascanio Celestini porte la parole cynique, grotesque, aveuglante des puissants. Parution de Discours à la Nation. Pourquoi un tel revirement ? Jusqu’à présent le natif de Rome, à la barbe singulière, acteur, cinéaste, dramaturge, écrivain s’évertuait à faire parler les déshérités. Ainsi Radio Clandestine (Espace 34, 2004) évoquait les massacres des osses ardéatines à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le roman La Brebis galeuse (Le Sonneur, 2010) qu’il a également adapté au cinéma présentait l’envers des rutilantes années soixante. Montrant la perte de l’identité, l’angoisse, la folie derrière la frénésie de consommation. Lutte des classes (Noir sur blanc, 2013) décortiquait les conflits sociaux,...
mai 2014
Le Matricule des Anges n°153
La Brebis galeuse
de Ascanio Celestini
2010
En un soliloque enlevé, l’Italien Ascanio Celestini dresse un réquisitoire plein d’humour et de poésie sur le désir d’être et de se consommer. Contre-voix du despotisme, porte-voix d’émergences sociales et politiques : telles pourraient être les définitions du théâtre. Surtout celui élaboré dans la péninsule italienne depuis l’après-guerre. Grande créativité, expérimentations, virulence. Dario Fo, prix Nobel 1997 en est un furieux exemple. Dans son sillage et celui de Pasolini, est né dans les années 80, le théâtre-récit ou théâtre de la narration. En prise directe avec la tradition populaire du conte, il met en scène un acteur qui monologue. Ascanio Celestini, né en 1972 à Rome, fait partie de la deuxième génération de ce...
Dominique Aussenac
mars 2010
Le Matricule des Anges n°111