La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Aurore Jacob

Ouvrages chroniqués

Au bout du couloir à droite
de Aurore Jacob
2014
Comment un corps réagit-il à l’isolement ? Aurore Jacob suit le parcours mental d’une détenue. Au bout du couloir à droite se présente sous la forme d’un long monologue, sans virgules, sans points, sans majuscules, sans paragraphes ni retours à la ligne, sans aucune des conventions admises et utilisées pour aérer un texte, le mettre en forme, en faciliter la lecture et la compréhension. Les pages sont remplies régulièrement depuis le haut jusqu’en bas. L’écriture est très juste. Les mots sont précis. Et puis à cinq ou six reprises, apparaissent des morceaux de textes écrits en italique. Ils pourraient jouer le rôle de didascalies, si les espaces laissés entre les mots ne...
Patrick Gay Bellile
avril 2015
Le Matricule des Anges n°162
Seuls les vivants peuvent mourir
de Aurore Jacob
2016
Seuls les vivants peuvent mourir est une plongée dans les non-dits d’une famille hantée par la mort. Aurore Jacob est une jeune dramaturge de 32 ans. On ne sort pas indemne d’une lecture de ses pièces, que ce soit Au bout du couloir à droite, son premier texte publié qui raconte la séquestration d’une jeune femme ou Seuls les vivants peuvent mourir qui vient de paraître. Dans cette pièce, trois personnages féminins, Mutti la grand-mère, Nathalie la mère et Karine la fille, se bagarrent avec les reproches qui s’accumulent en silence. Les hommes ont plus de distance ou peinent à trouver leur place. Deux sont médecins, Léon le père et le Dr Breinbeck. Le fiancé lui, ne fera jamais vraiment...
Laurence Cazaux
janvier 2016
Le Matricule des Anges n°169