La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Carlo Emilio Gadda

A propos

Gadda dans les Andes Portrait d’un ingénieur en animal furieux, vorace, désespéré, et peut-être matricide. Le chef-d’œuvre du romancier italien. Il y a des écrivains dont la biographie n’est d’aucun secours pour la compréhension de l’œuvre. Pour Gadda (1893-1973), c’est exactement l’inverse. Une bonne partie de son œuvre, et La Connaissance de la douleur en particulier, trempe ses racines dans le terreau intime de sa vie. Carlo Emilio Gadda est issu d’une famille de notables milanais. En 1917, il est fait prisonnier à sa libération, il apprend que son frère compte parmi les victimes de la Guerre. Il commence une thèse sur Leibniz, que sa mère lui fait interrompre pour des études d’ingénieur, métier qu’il va ensuite exercer en...
novembre 2004
Le Matricule des Anges n°58

Ouvrages chroniqués

L' Affreuse Embrouille de via Merulana
de Carlo Emilio Gadda
2016
Nouvelle traduction pour le grand livre de Carlo Emilio Gadda, qui suivait tous les courants du fleuve tumultueux des vies. Son titre italien est Quer pasticciaccio brutto de via Merulana. C’est un chef-d’œuvre du siècle dernier signé Carlo Emilio Gadda (1893-1973). Il date de 1957. Il raconte les conséquences de deux crimes, un vol et un meurtre au fil d’un long fleuve verbal, polyphonique, intérieur ou tonitruant, grommelé en borborygmes ou formel et châtié. On le connaissait en France sous le titre de L’Affreux Pastis de la rue des Merles dans la traduction de Louis Bonalumi de 1963. Jean-Paul Manganaro en propose une nouvelle version, plus littéraire sans doute. On veut dire une version qui a plus de...
Éric Dussert
janvier 2017
Le Matricule des Anges n°179
Les Merveilles d’Italie
de Carlo Emilio Gadda
Une usine, un marché, un simple débit de boissons sont pour Carlo Emilio Gadda des organismes à disséquer dans le laboratoire de l’écriture. Troisième ouvrage de l’auteur, Les Merveilles d’Italie réunit pour l’essentiel des articles initialement parus dans des quotidiens milanais entre 1934 et 1937. Ainsi que le souligne la préface, la préparation du manuscrit traîna en longueur, Gadda -homme de l’éternel inachèvement- ne cessant d’en changer le plan. Il finit par regrouper en quatre sections des fragments de caractère composite, en fonction d’une thématique dominante : la ville de Milan, ses années d’ingénieur en Argentine, les faits et mythes des Abruzzes, l’Italie du travail et de la technologie. Les trois premiers textes...
Philippe Savary
septembre 1998
Le Matricule des Anges n°24
La Mécanique
de Carlo Emilio Gadda
En 1928, taraudé par sa vocation d’écrivain, Gadda entreprend la rédaction de la Meccanica. Mais il doit bientôt reprendre son activité d’ingenieur et laisse la Meccanica inachevée qui deviendra, avec et avant tant d’autres livres, une de ses innombrables belles au bois dormant. A l’aube de la première guerre mondiale, dans l’Italie divisée entre interventionnisme et neutralisme, tandis que son mari se meurt de la tuberculose aux avant-postes de la guerre, une fille du peuple « La magnifique Zoraide » vit une intense histoire d’amour avec un étudiant issu de la bourgeoisie, Franco...
Jean-Guy Pécresse
novembre 1992
Le Matricule des Anges n°1