La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Cole Swensen

Ouvrages chroniqués

Poèmes à pied
de Cole Swensen
2021
Poèmes à pied propose vingt arrêts sur des marcheuses et marcheurs ayant écrit les verbes caractérisant la joie de se déplacer, comme flâner ou dériver. Poèmes à pied, le nouveau livre de Cole Swensen, poète et traductrice, éditrice de La Presse Poetry, est résolument un hommage à la marche doublé d’une approche (phénoménologique et descriptive) de son lien avec l’activité d’écriture. On sait depuis au moins Nietzsche que l’on pense en marchant, mais les exemples qui lieraient écriture et marche sont foisonnants et divers. Sans doute Empédocle, dont on aurait retrouvé les sandales sur le bord d’un volcan, était-il ce penseur présocratique arpenteur, comme Héraclite celui du mouvement, et à posteriori de la pensée du déplacement et de la...
Emmanuel Laugier
septembre 2021
Le Matricule des Anges n°226
Si riche heure
de Cole Swensen
2007
Tendue, économe et imprévisible, l’écriture de l’Américaine Cole Swensen charrie bien plus qu’une époque. Un recueil teinté de fiction et de science. On ne saurait trouver à ce volume un titre plus adéquat, non pas parce que les poèmes sont inspirés de l’un des plus élaborés livres de piété du XVe siècle, Les Très Riches Heures du Duc de Berry, mais parce que la lecture en procure des instants de grande qualité esthétique, intellectuelle et émotionnelle. Certes, Cole Swensen, professeur de littérature aux États-Unis et traductrice (Pierre Alferi, Olivier Cadiot, Jean Tortel)1, ne pratique pas le prêt à consommer, mais la patiente bienveillance du lecteur est très rapidement récompensée. La situation originelle au poème (mais non...
Marta Krol
février 2008
Le Matricule des Anges n°90