La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Dubravka Ugresic

Ouvrages chroniqués

Baba Yaga a pondu un œuf
de Dubravka Ugresic
2021
Baba Yaga a pondu un œuf de Dubravka Ugrešić La complexité de l’écriture de Dubravka Ugrešić est liée à sa manière de concevoir son œuvre littéraire, à la croisée de plusieurs genres : autofiction, fiction, et réflexion socio-politique. Baba Yaga a pondu un œuf en est une claire illustration, puisqu’il est divisé en trois parties, correspondant presque exactement à cette subdivision, qui abordent chacune à leur manière un thème central : le vieillissement, particulièrement celui des femmes. Presque, parce que les frontières sont floues, les motifs se répondent, les personnages passent d’un récit à l’autre sans se soucier des genres...
avril 2021
Le Matricule des Anges n°222
Le Ministère de la douleur
de Dubravka Ugresic
2008
Une fois encore, Dubravka Ugresic affronte les fantômes et fantasmes de l’exil, entre le désespoir et l’ironie, avec la lucidité des rescapés. Mais sans convaincre totalement. Il fut une fois un pays improbable, où peuples et langues étaient mêlés tant bien que mal, un vaisseau qui fluctuait parfois dangereusement mais qui résistait : le « Titoland » - puis le capitaine périt et le « Titonic » s’engloutit avec fracas. Les peuples s’affrontèrent, les langues elles-mêmes devinrent des armes meurtrières : les jumeaux qui, réunis, formaient le serbo-croate en vinrent, nouveaux Romulus et Rémus, aux mains - armées de kalaschnikov. La narratrice - héroïne, cependant, s’entête à ne pas vouloir enterrer cette langue dangereuse et moribonde : à Amsterdam, elle est même...
Thierry Cecille
septembre 2008
Le Matricule des Anges n°96
Ceci n’est pas un livre
de Dubravka Ugresic
2005
Opposant ou associant, malicieusement, en un jeu de miroirs obliques, l’Est déboussolé et l’Ouest prétentieux, D. Ugresic nous offre un livre « qui étincelle ». Depuis Montesquieu et ses Persans interloqués par les mœurs parisiennes et les faux-semblants de la Cour du vieux Roi Soleil, mais capables en retour de décrypter les excès de leur propre Orient despotique, le procédé du « regard étranger » est une arme redoutable de la satire. Alors que Le Musée des redditions sans condition (voir Lmda N°58) se présentait comme un roman, il s’agit ici, annonce Dubravka Ugresic, d’ « essais » mais et le découpage même du livre, en sept parties dont une « Ouverture » et une « Fermeture », nous le rappelle d’essais à la Kundera, mêlant la réflexion à...
Thierry Cecille
novembre 2005
Le Matricule des Anges n°68
Le Musée des redditions sans condition
de Dubravka Ugresic
2004
Entre burlesque et tragique, découvrons pas à pas, avec Dubravka Ugresic, le labyrinthe d’une mémoire, semblable aux circonvolutions du cerveau. S’agirait-il de rendre sensibles, par métaphore, les tours et détours de l’exil ? Chaque partie, chaque chapitre, voire, à l’intérieur des chapitres, chaque paragraphe, parfois numéroté à la manière des romans-essais de Kundera, nous guide puis nous détourne, éclaire puis rend à l’obscurité, telle la lueur d’un phare dans la nuit du passé, un épisode, un souvenir, un visage enfui, une sensation fugace, de l’existence cahotée et douloureusement chaotique de Dubravka Ugresic. Elle est, de part en part, une « ex » : rescapée et témoin d’une patrie qui a disparu des cartes, la Yougoslavie,...
Thierry Cecille
novembre 2004
Le Matricule des Anges n°58