La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Eleni Sikelianos

Ouvrages chroniqués

Animal machine
de Eleni Sikelianos
2017
Entre poésie, biographie et documentaire, Eleni Sikelianos rend un vibrant hommage à sa grand-mère, sous la forme d’un étonnant cut-up littéraire. Après Le Livre de Jon (Actes Sud, 2012), consacré à son père absent, héroïnomane et alcoolique, Eleni Sikelianos poursuit sa fresque familiale avec un recueil inclassable. Les personnages y sont explosifs. Parmi eux, « des morphinomanes et des héroïnomanes, des réfugiés, des comtes ioniens, une des plus riches familles des États-Unis ayant dilapidé sa fortune en essayant de ressusciter le théâtre grec antique, des Juifs lituaniens  ». Mais la figure centrale est bien celle à qui est dédié l’ouvrage : Helene Pappamarkou, dite aussi Melanie la Danseuse Serpent, ou encore la Fille Léopard,...
Camille Cloarec
février 2017
Le Matricule des Anges n°180
Du soleil, de l’histoire, de la vision
de Eleni Sikelianos
2007
La première anthologie traduite de l’Américaine Eli Sikelianos élabore une poétique où le monde est radiographié jusqu’à ses atomes nucléaires. La poésie d’Eli Sikelianos est savante. Elle s’écrit dans l’entremêlement d’une multitude de strates, les unes renvoyant aux lectures formatrices, les autres à ces mémoires antédiluviennes qui constituent et forment nos rapports à l’humanité. Mais les plaques de sensations, ou de réflexions, que cette poésie fait se croiser, s’entrechoquent avec une discrétion formelle et une justesse de tons telles que leurs effets rythmiques gagnent une intensité neuve et tout à fait singulière. Les registres d’inflexion de la voix y sont variés, ils passent autant par le poème en prose que par un vers...
Emmanuel Laugier
janvier 2008
Le Matricule des Anges n°89