La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Enrico Remmert

Ouvrages chroniqués

La Ballade des canailles
de Enrico Remmert
2006
Enrico Remmert est un créatif. Dans sa ville de Turin, il écrit des romans, des scénarios pour le cinéma et des textes pour un groupe de house italien qui flirte avec le trip hop, Motel Connection. Sur son site ultradesign enricoremmert.com, il présente l’ensemble de ses travaux sur fond de sonorités électroniques. La Ballade des canailles, son deuxième roman, est un polar sociologique qui multiplie les clins d’œil à la BD, l’autre domaine de prédilection de Remmert et les références à l’actualité. Milo et Vittorio, deux paumés qui vivent de petites escroqueries, rêvent de monter « la...
Franck Mannoni
novembre 2006
Le Matricule des Anges n°78
Rossenotti
de Enrico Remmert
1999
Sur fond de ville glacée et souvent déserte, la jeunesse turinoise ici dépeinte se maintient en éveil grâce aux pétards, la picole et le sexe. Pas de place pour l’utopie ni les sentiments, juste une consommation aveugle d’excès. « Excusez-moi, mais qu’est-ce qui vous garde en vie ? », ne cesse de répéter incrédule le narrateur aux passants interloqués. Sacré meilleur premier roman italien en 1997, Rossenotti séduit par son insolente facilité : des dialogues truculents et toqués, des gags nés de cerveaux embrumés, une façon habile d’illustrer puis de commenter le malaise de ces...
Philippe Savary
août 1999
Le Matricule des Anges n°27