La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Eugène Delacroix

A propos

Le Shakespeare de la peinture Avec cette nouvelle édition du Journal de Delacroix - refaite sur les manuscrits originaux et bénéficiant des dernières découvertes - c’est l’âme et les secrets d’une esthétique qui nous sont dévoilés. D’un Journal - et sans doute plus encore lorsqu’il s’agit de celui d’un artiste - on espère toujours qu’il va nous donner l’homme derrière l’auteur, nous introduire dans l’intimité de la personne. Rien de cela ici, ou si peu. Ni narcissisme, ni révélations. Rien, par exemple, sur le père dont on dit qu’il n’aurait peut-être pas été Charles Delacroix, ministre des Affaires extérieures, mais Talleyrand, qui lui succéda d’ailleurs à ce poste. Rien non plus sur d’éventuelles amours secrètes. Pas de confession donc, mais le désir d’assagir ses tourments intérieurs - « Ce papier me reprochera...
novembre 2009
Le Matricule des Anges n°108

Ouvrage chroniqué

Michel-Ange
de Eugène Delacroix
Ce volume regroupe sous la même couverture une étude de Delacroix sur Michelangelo Buonarroti, dit Michel-Ange (1475-1564), divisée en deux parties conformément à la publication originale qui fut confiée à deux livraisons de la Revue de Paris (en mai et juillet 1830), ainsi qu’une présentation dithyrambique du Jugement dernier initialement donnée à la Revue Des Deux-Mondes en août 1837. Mais autant le dire d’emblée : ceux qui ont été séduits par le Journal de Delacroix (à ce jour épuisé), ou par ses Lettres intimes (récemment publiées chez Gallimard), risquent fort d’être déçus par cet...
Didier Garcia
juin 1996
Le Matricule des Anges n°16