La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Ferdinand Bac

A propos

Talentueuses fins d'empires Dessinateur par don, architecte de jardin par amitié, voyageur par romantisme, Ferdinand Bac fut un dilettante abouti. C’est à 14h30 que s’ouvrait le 3 octobre 2006 la vente aux enchères des archives de Ferdinand Bac, dans la salle 9 de l’Hôtel Drouot. Là, catalogué en 174 lots, apparaissait pour la première fois un ensemble somptueux de dessins originaux et de manuscrits restés inédits, l’œuvre d’un homme singulier, charmant à bien des égards, une perle fournie par le Temps qui nous offrait de la découvrir. Par délicatesse, Ferdinand Bac avait donné dans son testament signé le 15 août 1947, cinq ans avant sa mort, une consigne qui ne souffrait aucune discussion : il réclamait à ses proches une...
février 2014
Le Matricule des Anges n°150

Ouvrage chroniqué

Livre-Journal 1919
de Ferdinand Bac
De Ferdinand Bac à Proust, il n’y a qu’un pas. Large en terme de notoriété, bien mince si l’on considère qu’ils ont peint le même gratin aristocratique et mondain de la IIIe République brisé par la Grande Guerre. Fils d’un enfant naturel du prince Jérôme Bonaparte, F. Bac (1859-1952) a ses entrées dans le monde du Second Empire grâce à l’écrivain Arsène Houssaye son mentor. Il fera ensuite son chemin en dilettante changeant mais travailleur. Célèbre dessinateur de presse (La Vie parisienne, Le Journal amusant, etc.), il est écrivain, architecte et même créateur de jardin. Lorsqu’il...
Éric Dussert
septembre 2000
Le Matricule des Anges n°32