La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Frédéric Pajak

A propos

Les vieux mariés Venise, selon Stendhal que cite Pajak, la « facilité de faire connaissance » est « étonnante ». « On s’assied à côté d’une femme, on se mêle sans façon de la conversation, on répète trois ou quatre fois ce procédé ; si l’on se plaît on va chez elle et en quinze jours, à la première fois qu’on se trouve en gondole, on la branle ». Par plaisir, partons de là, sauf que la phrase ne peut guère donner idée du livre, sauf à titre de contrepoint. Car ce n’est pas aux liaisons que s’attache ce récit « écrit et dessiné », mais à l’amour conjugal, celui où l’on est « si loin de la...
octobre 2008
Le Matricule des Anges n°97

Manifestes incertains

Dans Mélancolie, Frédéric Pajak dévide une pelote de laine sensible : souvenirs des morts et notes de lecture, mafieux « di Roma » et prophète de l’Apocalypse, textes et dessins en vis-à-vis. Rencontre avec un homme aux questionnements aimables. J’ai pas de théorie là-dessus » : cette phrase revient souvent dans la conversation de Frédéric Pajak, route en zigzag qui déjoue l’esprit de système, ses brutalités comme ses artifices. L’homme assure d’ailleurs ne pas s’embarrasser de programmes, de règles ou d’intentions : c’est « naturellement » qu’il a longtemps dessiné des individus pourvus d’immenses nez ; et puis, « on me posait tant...
janvier 2005
Le Matricule des Anges n°59

Ouvrage chroniqué

Manifeste incertain, volume 7 (Emily Dickinson, Marina Tsvetaieva)
de Frédéric Pajak
2018
En compagnie des « écrits dessinés » de Frédéric Pajak, explorons les territoires de la poésie « femelle », entre la mélancolie et la passion. La découverte, la surprise émerveillée est déjà lointaine, mais le souvenir demeure toujours aussi vif : en 1999, aux PUF – ce qui déjà étonnait – paraissait un lourd volume, presque massif. Le titre L’Immense – en noir gras – Solitude – en rouge – s’accompagnait d’un sous-titre explicatif : « avec Friedrich Nietzsche et Cesare Pavese, orphelins sous le ciel de Turin ». Et la couverture montrait, face à face, ces deux écrivains, dessinés avec un certain réalisme – mais tenant chacun entre leurs mains leur propre tête pourvue d’un nez disproportionné, semblable à un masque de carnaval....
Thierry Cecille
février 2019
Le Matricule des Anges n°200