La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Giorgio Manganelli

Ouvrages chroniqués

La Crèche
de Giorgio Manganelli
2019
Un texte posthume de Giorgio Manganelli fait de la crèche l’objet d’un exercice baroque et virtuose de détestation fertile. La célébration du début de la Signification », c’est ainsi que Giorgio Manganelli (1922-1990) définit non sans ironie l’exaspérant rituel portant le nom de Noël. La Crèche, écrit hybride qui tient du traité délirant ou de la réflexion théologique sortie de ses gonds, s’ouvre sur une confession de l’auteur qui avoue sa détestation de la période des fêtes : « une sorte de tristesse inédite accompagnée de nervosité, de langueur trouble, de spéciosité querelleuse, assez souvent violente, mais surtout âprement angoissante ». Plus loin, il ajoute : « Le moment de la fête est le moment suprême...
Guillaume Contré
novembre 2019
Le Matricule des Anges n°208
Salons
de Giorgio Manganelli
2018
Tels des poèmes en prose, les écrits sur l’art de Giorgio Manganelli (1922-1990) déconstruisent les manières de voir. Avec fulgurance et élégance. Véritable cabinet de curiosités, Salons décline en trente-cinq vertigineux textes autant de miniatures, bas-reliefs, ruines brumeuses, architectures hautaines, objets, icônes, tableaux battus par tous les vents que l’on croirait créés de toutes pièces par un cerveau incroyablement bouillonnant. Un peu à la manière de celui d’Italo Calvino lorsqu’il conçut Les Villes invisibles. « Rappelons à cet égard qu’Italo Calvino aimait à dire que Giorgio Manganelli était un écrivain ne ressemblant à aucun autre dans l’histoire de la littérature », précise dans la note en postface Philippe Di Meo,...
Dominique Aussenac
mai 2018
Le Matricule des Anges n°193
Hilarotragoedia
de Giorgio Manganelli
2017
Disons-le d’emblée : qui n’a pas biberonné dans sa jeunesse aux albums d’Achille Talon aura peut-être un peu de mal à entrer dans un livre où l’amphigouri s’élève au rang d’art majeur. Bâti comme un discours à l’ancienne, avec hypothèse, gloses, notes et apostilles à la note suivies d’anecdotes propédeutiques, ce court traité se veut essentiellement pratique dans son approche de la mort ou, plutôt, de la « puissance ou volonté descensionnelle » propre à l’être humain, qui le pousse à descendre toujours plus bas. Peine perdue : le cadre rhétorique, rationnel, est immédiatement débordé par...
Yann Fastier
novembre 2017
Le Matricule des Anges n°188
Vie de Samuel Johnson
de Giorgio Manganelli
2010
C’est à une promenade surprenante que nous convient ces deux volumes qui, publiés en parallèle, se font écho par-delà les siècles. L’Italien Giorgio Manganelli (dont Le Promeneur a édité déjà maints essais aussi érudits que toniques) se risque, en 1961, à brosser en une sorte d’esquisse, prestement enlevée, la vie de l’écrivain anglais Samuel Johnson (1709-1784), pourtant l’objet des centaines de pages de l’énorme et inaugurale (pour l’histoire de la littérature anglaise, voire européenne) biographie de James Boswell. Johnson, lui, publie anonymement, en 1744, cette Vie de Richard Savage...
Thierry Cecille
mai 2010
Le Matricule des Anges n°113