La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Hwang Sok-Yong

Ouvrages chroniqués

L' Étoile du chien qui attend son repas
de Hwang Sok-Yong
2016
L’écrivain sud-coréen Hwang Sok-yong revient sur ses années de jeunesse dans un roman délicat, violent, initiatique. Coincée entre le Japon et la Chine, divisée par le bras de fer entre Russes et Américains, la Corée a eu bien du mal à s’affirmer au cours du siècle dernier. Cette question de l’identité traverse l’œuvre de Hwang Sok-yong, pour qui engagement politique et écriture sont intimement liés, d’où d’innombrables années de prison, d’exil et une douzaine de romans et de nouvelles, à son actif. Né en Mandchourie (sous domination japonaise) en 1943, il dut contre son gré se battre au Vietnam aux côtés des Américains. Une bien sale besogne, masquer les tueries. Cet enrôlement dans les années soixante...
Dominique Aussenac
juin 2016
Le Matricule des Anges n°174
L' Invité
de Hwang Sok-Yong
2004
Une semaine après la mort de son frère aîné Yohan, un prêtre presbytérien émigré aux Etats-Unis Ryu Yosop retourne visiter sa ville natale dans la province Hwanghae en Corée du Nord où tous les deux ont grandi. Conscient que Yohan en fut l’un des acteurs majeurs, il est hanté par le souvenir des massacres dont il a été témoin il y a quarante ans. Le périple est plus qu’encadré par les représentants du parti communiste qui récitent toujours les mêmes litanies sur les crimes imputés à l’armée américaine. « Ces phrases, cent fois, mille fois répétées s’envolaient comme les feuilles calcinées...
Yves Le Gall
juillet 2010
Le Matricule des Anges n°115
Le Vieux Jardin
de Hwang Sok-Yong
2005
Avec « Le Vieux Jardin », Hwag Sok-Yong délivre un long chant intimiste et tendre sur la prison, l’exil, les rêves déçus de vie meilleure. Des deux Corée, celle du Nord, malgré le secret qui l’entoure, fait souvent parler d’elle. Dictature communiste et népotique d’un autre temps, ses famines, ses velléités à posséder la bombe atomique défrayent les chroniques. La Corée du Sud présente, elle, un visage ultra-moderne, policé et entreprenant. On en oublierait presque que la partition n’existe que depuis une cinquantaine d’années. On en oublie que face au pays frère et communiste, les Américains et leurs alliés ont opposé une autre dictature tout aussi répressive et anti-démocratique et ce jusqu’en 1998. Hwank Sok-Yong garde...
Dominique Aussenac
novembre 2005
Le Matricule des Anges n°68
Les Terres étrangères
de Hwang Sok-Yong
2004
Depuis ses années de jeunesse, Hwang Sok-Yong milite en Corée du Sud pour faire évoluer une société qu’il estime figée. Plusieurs fois emprisonné pour ses idées et pour avoir participé à des manifestations, il n’a jamais renoncé à son combat. « Les Terres étrangères » et « La Prospérité », les deux nouvelles qui ont été réunies dans ce recueil, datent toutes deux du début des années 70. Le contexte local et international est alors tendu, entre guerre du Viêtnam et troubles intérieurs ce qui n’incite pas les autorités coréennes à se montrer clémentes avec les artistes indépendants. Bravant...
Franck Mannoni
juin 2004
Le Matricule des Anges n°54