La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jean-Luc Lagarce

Ouvrages chroniqués

Elles disent...l’Odyssée
de Jean-Luc Lagarce
2019
Dans cette pièce de jeunesse, Jean-Luc Lagarce nous livre une version intime et féminine de la grande épopée d’Homère. Jean-Luc Lagarce a 21 ans lorsqu’il écrit et met en scène, pour sa compagnie amateur La Roulotte, ce texte librement inspiré de l’Odyssée d’Homère. Nous sommes en 1978. La pièce sera jouée avec succès l’année suivante. Et quarante ans plus tard, la voilà publiée. Elle est l’une des toutes premières écrites par l’auteur et contient déjà les thèmes et les obsessions qui traverseront son œuvre. L’Odyssée de Jean-Luc Lagarce, c’est d’abord une attente : celle des femmes grecques espérant le retour des hommes partis combattre à Troie. Et que cette attente vieillit inexorablement. C’est...
Patrick Gay Bellile
novembre 2019
Le Matricule des Anges n°208
Du luxe et de l’impuissance : roman et autres textes
de Jean-Luc Lagarce
2000
Le recueil « Du luxe et de l’impuissance » offre un riche aperçu sur la création et l’engagement de l’écrivain metteur en scène. Fondateur dès 1977 du Théâtre de la Roulotte, Jean-Luc Lagarce a créé par la suite bon nombre de spectacles et mis en scène plusieurs de ses pièces au Théâtre Granit de Belfort, au début des années 1990. Les Solitaires intempestifs ont rassemblé dans un recueil les textes, articles et éditoriaux, écrits par l’auteur le plus joué en France après Shakespeare et Molière pour ces deux scènes avec lesquelles il a entretenu durant sa brève carrière un rapport particulièrement étroit, ainsi que pour des revues auxquelles il a collaboré. « J’écris (…) mon Journal sur des cahiers d’écolier, à...
Etienne Leterrier-Grimal
juillet 2008
Le Matricule des Anges n°95
Juste la fin du monde
de Jean-Luc Lagarce
2000
Avec quatre nouveaux ouvrages, Les Solitaires Intempestifs poursuivent l’édition de l’œuvre de Jean-Luc Lagarce à l’origine, avec François Berreur, de la maison d’édition. Jean-Luc Lagarce est né en 1957 à Hérincourt. En 1975, il étudie la philosophie à Besançon et obtiendra sa maîtrise en 1981 en rédigeant Théâtre et Pouvoir en Occident. Il fonde en 1978 le Théâtre de la Roulotte et se consacre à l’écriture et la mise en scène. En 1986 il apprend sa séropositivité et décède en 1995. Ce théâtre complet permet de tisser des passerelles entre les pièces de l’écrivain. Les textes sont souvent courts. Les mots racontent et en même s’empêtrent avec une foison de parenthèses, de points de suspension, de digressions, de redites, d’arrêts brusques,...
Laurence Cazaux
avril 2001
Le Matricule des Anges n°34
Théâtre et pouvoir en Occident
de Jean-Luc Lagarce
2001
Avec quatre nouveaux ouvrages, Les Solitaires Intempestifs poursuivent l’édition de l’œuvre de Jean-Luc Lagarce à l’origine, avec François Berreur, de la maison d’édition. Jean-Luc Lagarce est né en 1957 à Hérincourt. En 1975, il étudie la philosophie à Besançon et obtiendra sa maîtrise en 1981 en rédigeant Théâtre et Pouvoir en Occident. Il fonde en 1978 le Théâtre de la Roulotte et se consacre à l’écriture et la mise en scène. En 1986 il apprend sa séropositivité et décède en 1995. Ce théâtre complet permet de tisser des passerelles entre les pièces de l’écrivain. Les textes sont souvent courts. Les mots racontent et en même s’empêtrent avec une foison de parenthèses, de points de suspension, de digressions, de redites, d’arrêts brusques,...
Laurence Cazaux
avril 2001
Le Matricule des Anges n°34
Le Pays lointain
de Jean-Luc Lagarce
1999
Deux parutions posthumes du metteur en scène Jean-Luc Lagarce donnent l’image impressionnante d’un homme apaisé face à la mort. Ou presque. Rongé par le sida depuis huit ans, Jean-Luc Lagarce, décédé en octobre 1995 à 39 ans, avait fini par apprivoiser la mort. Et s’il n’avait jamais fait de sa maladie le sujet de ses textes, la mort en revanche y était de plus en plus présente. C’est ce sentiment d’une fin imminente qui semble avoir dicté de bout en bout ses toutes dernières pièces. J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne, fruit d’une commande de Théâtre Ouvert, avait été présenté par Robert Cantarella il y a deux ans. Pièce inédite, Le Pays lointain résonne comme le prolongement ultime de la première où...
Maïa Bouteillet
juin 1996
Le Matricule des Anges n°16
J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne
de Jean-Luc Lagarce
1997
Deux parutions posthumes du metteur en scène Jean-Luc Lagarce donnent l’image impressionnante d’un homme apaisé face à la mort. Ou presque. Rongé par le sida depuis huit ans, Jean-Luc Lagarce, décédé en octobre 1995 à 39 ans, avait fini par apprivoiser la mort. Et s’il n’avait jamais fait de sa maladie le sujet de ses textes, la mort en revanche y était de plus en plus présente. C’est ce sentiment d’une fin imminente qui semble avoir dicté de bout en bout ses toutes dernières pièces. J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne, fruit d’une commande de Théâtre Ouvert, avait été présenté par Robert Cantarella il y a deux ans. Pièce inédite, Le Pays lointain résonne comme le prolongement ultime de la première où...
Maïa Bouteillet
juin 1996
Le Matricule des Anges n°16