La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jean-Michel Espitallier

A propos

Le poète et le mécano Avec « Caisse à outils », Jean-Michel Espitallier propose quelques clefs et pistes de lecture pour les curieux de poésie contemporaine. Un essai simple, pratique, qui vient combler un manque. Jean-Michel Espitallier est poète. Son nouveau livre Tractatus Logo Mecanicus paraît prochainement chez Al Dante. Parallèlement à son travail de création, il avait fait paraître chez Pocket, en 2000, Pièces détachées » Une anthologie de la poésie française d’aujourd’hui « . » Une « anthologie, subjective, faisant la part belle aux poètes que la revue Java qu’il co-dirigea aimait à présenter. Après » une « anthologie, voici » un « panorama de la poésie française aujourd’hui. Caisse à outils : un essai vif, documenté et souvent drôle. Un livre de premier secours pour tout lecteur qui se...
avril 2006
Le Matricule des Anges n°72

Ouvrages chroniqués

Cow-boy
de Jean-Michel Espitallier
2020
Pour faire le portrait de son grand-père paternel Eugène, parti faire cow-boy en Californie, Jean-Michel Espitallier confie les rênes de son récit à la rêverie. Et à la vitesse. Élever des vaches dans les Hautes-Alpes ou en Californie au début du XXe siècle est une même chose, un même métier. Mais ici on est éleveur quand là-bas c’est cow-boy que l’on est. Et cette différence de mot ouvre tout un espace qui appelle à soi la rêverie. Éleveur fait moins rêver que cow-boy qui, à peine énoncé, convoque une multitude d’images tirées de la mythologue moderne du western, du cinéma, de la bande dessinée. « Mon grand-père s’appelait Eugène. Eugène gardait les vaches. Mais c’était en Californie. Alors Eugène était cow-boy. C’est tout ce que je sais de lui. » Dès l’incipit,...
Thierry Guichard
février 2020
Le Matricule des Anges n°210
La Première Année
de Jean-Michel Espitallier
2018
Dans une chronique où se consigne le temps du deuil, Jean-Michel Espitallier évoque sa compagne. Portrait tout en beauté dédié à son courage. Il n’est plus inhabituel qu’un écrivain, traversant l’épreuve de la disparition d’un proche en fasse le sujet d’un livre. C’est ce que le poète Jean-Michel Espitallier ne manque pas de faire, à l’instar du Journal de deuil de Roland Barthes qui est ici cité. Simone de Beauvoir ou encore Annie Ernaux ont raconté, elles aussi, maladie et décès de leur mère. C’est donc par le récit de l’expérience telle qu’elle fut vécue que s’opère une mise à distance, et peut-être, une déprise. Mais l’écrivain peut aussi s’exercer à saisir hic et nunc les instants de vie, qui créent une ligne de partage...
Emmanuelle Rodrigues
octobre 2018
Le Matricule des Anges n°197
Pièces détachées, une anthologie de la poésie aujourd’hui
de Jean-Michel Espitallier
2000
Il faut un certain courage pour éditer une anthologie de la poésie qui s’écrit aujourd’hui. Sans le recul du temps, sous l’influence des modes, l’anthologiste passera peut-être demain pour un misérable lecteur. Pour se préserver du ridicule potentiel plusieurs méthodes s’imposent, qu’utilise Jean-Michel Espitallier. D’abord, introduire dans le choix des poètes quelques grands anciens dont la durée de vie éditoriale garantit la résistance à l’érosion du temps (B. Heidsieck, G. Luca, J. Roubaud, J.-J. Viton…). Ensuite, revendiquer haut et fort une subjectivité qui préserve de toute ambition...
Thierry Guichard
juillet 2000
Le Matricule des Anges n°31
Gasoil
de Jean-Michel Espitallier
2000
Jean-Michel Espitallier s’est amusé à écrire un livre de poésie huileuse entre opéra bouffe et comédie de boulevard. Joyeusement déjanté. Chanter à la lecture d’un livre de poésie contemporaine. Se lancer assez haut dans l’aigu. Soudain n’y tenant plus, tel le soldat Robert, qui n’aura fait que passer par là, débarqué sur la scène loufoque du livre pour y pousser la chansonnette, entrer dans le délire ubuesque de la poésie de Jean-Michel Espitallier. Lire ce texte comme l’étonnante partition d’un drôle d’opéra bouffe, comédie de boulevard aussi bien, chapitre posthume de quelque roman imaginé par un Raymond Roussel halluciné, fragment dadaïste et boute-en-train de quelque livre impossible, rêve possible d’un improbable...
Xavier Person
mars 2000
Le Matricule des Anges n°30